L'oenotourisme permet aux vins de Cheverny de résister à la crise sanitaire

Oenotourisme : les vins de Cheverny résistent à la crise

16291

Oenotourisme : un vignoble de la Loire qui sait être inventif. Depuis douze ans déjà, la maison des vins de Cheverny propose à ses visiteurs de découvrir sa production grâce à l’oenotourisme. Ainsi, les vignerons de sa région dédient leurs efforts à deux appellations contrôlées, obtenues en 1933 : Cheverny et Cour-Cheverny. Ensuite, ils font la promotion de ce sympathique terroir, situé sur la rive gauche de la Loire. Notamment, en organisant des dégustations conviviales, très appréciées du public.

Un oenotourisme 2.0

grappe de raisin un symbole pour les vins de Cheverny

Grâce à l’oenotourisme, les vins de Cheverny, AOC de Loire, ont pu maintenir leur activité

En donnant une large place aux animations sonores et visuelles, la maison des vins de Cheverny a su attirer au fil des ans un nombre croissant de visiteurs. Ainsi, grâce à l’oenotourisme, ses ventes ont régulièrement progressé. Pour exemple, l’année dernière, ses vignerons ont écoulé plus de 45.000 bouteilles. Auprès de 70.000 amateurs de bons vins, venus près de Blois et de Chambord.

Cette année, pour des raisons de sécurité sanitaire, la douzième édition de la Fête des Vendanges a été annulée. Cependant, cela n’a pas empêché la maison des vins de Cheverny de proposer au public de découvrir sa production. Cela, à travers une immersion complète dans son vignoble.

Un outil moderne de présentation

Ainsi, le lieu s’est doté, sous l’impulsion de son Président, Michel Quenioux, d’un dispositif de présentation très innovant. A la fois visuel, auditif et sensoriel. Celui-ci plonge les visiteurs dans une expérience qui sollicite tous leurs sens. Ce qui leur permet de découvrir en profondeur les subtilités particulières des vins de cette région.

Une découverte originale des vins de Cheverny

œnologie revient

Sur place, dans une salle spécialement aménagée, le public est immergé dans une présentation scénographique du vignoble. Au final, le résultat est très attrayant. Celui-ci associe la vidéoprojection à la peinture et au dessin animé. Ainsi, présenté sur quatre saisons, le travail des vignerons y est montré sous tous ses angles. Pour les vins de Cheverny, cette approche de l’oenotourisme, particulièrement originale, constitue un atout certain. Ensuite, les visiteurs peuvent passer aux dégustations. Là encore, avec l’aide d’un autre outil innovant. En effet, chaque vin présenté s’accompagne d’un descriptif audio de son vigneron. Grâce à une puce électronique posée sur chaque verre. De cette façon, les visiteurs peuvent connaître tous les détails des vins qu’ils dégustent. Simplement en consultant leur smartphone ou leur tablette.

Un très vaste choix

Au total, on peut découvrir ici une centaine de crus différents. Décrits en profondeur. Ces divers vins sont rouges ou rosés (pinot noir et gamay), mais aussi blancs (sauvignon et chardonnay). En plus, on profite ici de conseils avisés. Pour accorder au mieux ses achats à ses plats préférés.



Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.