DERNIERES INFORMATIONS
Search
Participer aux vendanges de façon volontaire peut être une forme de tourisme formateur.

Participer aux vendanges : un tourisme formateur

1430

Au cours des mois de septembre et d’octobre, il est possible de participer aux vendanges, en aidant les vignerons dans leurs tâches habituelles. Ainsi, les touristes attirés par cette formule peuvent mieux découvrir le quotidien des vignes.

Une inscription simple

Participer aux vendanges de façon volontaire peut être une forme de tourisme formateur.

Participer aux vendanges de façon volontaire peut être une forme de tourisme formateur.

En passant par l’intermédiaire d’offices du tourisme régionaux, les candidats qui veulent expérimenter le ramassage des raisins dans les vignes peuvent aisément y participer. Il suffit qu’ils s’inscrivent, pour ensuite aller travailler dans l’une des propriétés adhérentes à ce système. Cette activité est idéale pour découvrir en profondeur le quotidien d’un viticulteur. En tous cas, de façon beaucoup plus physique qu’en se contentant d’une simple visite d’amateur dans un chais.

Toutes les régions viticoles

En pratique, la mise en place de cette participation aux vendanges n’est pas limitée qu’à une région de France. On peut donc facilement trouver des propriétés qui produisent le vin que l’on préfère. Ainsi, on peut aussi bien faire cette activité dans le Val de Loire, ou dans le Bordelais et en Bourgogne. Le principe étant toujours le même : passer une agréable journée, au cours de laquelle on mélange le travail à une ambiance festive, qui réunit plusieurs dizaines d’amateurs de vin. Seule contrainte : il faut être réactif et disponible, car ces journées sont évidemment dépendantes de la météo. Elles peuvent donc être annulées ou confirmées très rapidement. Voire, du jour au lendemain.

Des consignes à connaître

En général, pour participer aux vendanges pendant une matinée, les personnes inscrites sont prévenues 48 heures à l’avance. C’est à ce moment là qu’elles apprennent dans quelle propriété elles vont se rendre. En fonction de l’option choisie, avec ou sans déjeuner inclus, il faut compter entre 30 et 60 euros pour une matinée. Sur place, avant de se munir d’un seau et d’un sécateur, les vignerons se chargent de conseiller les participants, en leur donnant la marche à suivre. En effet, même si les gestes à connaître sont simples, il faut respecter des consignes précises.

Participer aux vendanges : les touristes et aussi clients potentiels

Par la suite, les vignerons qui organisent ces matinées-découverte espèrent qu’une partie des touristes qui viennent y participer deviendront de futurs clients. En effet, ces exploitations fonctionnent souvent sur un modèle familial. Par conséquent, elles ont absolument besoin d’attirer une clientèle de particuliers. Pour cette raison, elles font le pari de parvenir à convertir le plus possible de participants, après ces vendanges touristiques un peu particulières. Ainsi, en plus de passer un bon moment, ces matinées servent en quelque sorte de produit d’appel.