Avec des transports gratuits pour les voyageurs mineurs, Strasbourg veut prendre une mesure sociale.

Transports gratuits : Strasbourg veut favoriser ses voyageurs mineurs

18726

Transports gratuits : une mesure sociale

 

Bientôt, à Strasbourg, les transports gratuits pour les voyageurs ayant moins de 18 ans devraient entrer en vigueur. De fait, prévue pour septembre prochain, cette mesure était l’une des promesses de campagne de Jeanne Barseghian. La nouvelle maire écologiste de la ville.

 

Une proposition à valider

En offrant des transports gratuits aux voyageurs mineurs, la maire de Strasbourg tiendra l'une de ses promesses de campagne.

En offrant des transports gratuits aux voyageurs mineurs, la maire de Strasbourg tiendra l’une de ses promesses de campagne.

A travers cette décision, Pia Imbs, Présidente de l’Eurométropole, a expliqué que cette largesse allait « […] donner du pouvoir d’achat aux familles ». Cependant, après délibération, le Conseil de la métropole doit encore valider définitivement cette proposition de transports gratuits. A l’attention des mineurs.

Une carte de transport spéciale

Aujourd’hui, la métropole strasbourgeoise, composée de 33 communes, regroupe environ 80.000 voyageurs mineurs. Tous, usagers potentiels et réguliers de sa Compagnie des Transports. Par conséquent, dans les prochains mois, ces Strasbourgeois devraient pouvoir obtenir une carte de transports gratuits. Globalement, cette faveur de mobilité de la ville représenterait une économie de 550 euros annuels par foyer. Pour un couple ayant deux enfants. Soit une économie très appréciable. Particulièrement favorable aux ménages ayant de faibles revenus. Dans le budget général de la métropole, cette générosité devrait représenter une enveloppe qui se situera entre six et huit millions d’euros par an. Mais ce coût se compensera dans le budget global de l’Eurométropole. Par ailleurs, les tarifs des autres voyageurs devraient rester stables.

Une mesure complémentaire

En plus de cette facilité pour les usagers mineurs des transports en commun, un autre dispositif serait aussi à l’étude. Cette fois, pour les Strasbourgeois de moins de 25 ans, aujourd’hui sans revenus. Néanmoins, Strasbourg n’instaurera pas la gratuité dans les transports en commun le samedi. Même si ce projet était à l’étude pour stimuler les achats des habitants durant les week-ends. En effet, cette activité commerciale se trouve actuellement freinée par la crise sanitaire en cours. En validant cette décision de transports gratuits pour les voyageurs mineurs, Strasbourg deviendrait la seconde métropole française ayant des tramways, après Paris, à appliquer une telle mesure sociale.