Le Salon CES 2021 de Las Vegas a présenté de nombreux masques connectés

Masques connectés : de nombreux modèles innovants

17643

Masques connectés : une vague de solutions high tech

 

Cette année, à Las Vegas, en raison de la crise sanitaire, la nouvelle édition du Consumer Electronics Show, le CES, a dû se dérouler de façon virtuelle. Sans surprise, la place consacrée aux masques connectés y est importante. Une tendance prévisible, étant donné les dangers du coronavirus, qui continuent d’inquiéter. De plus, au cas où il faudrait bientôt se protéger contre d’autres virus, le simple masque chirurgical pourrait rapidement devenir obsolète.

 

Pour parler sans contrainte

Le Salon du CES 2021, à Las Vegas, a fait découvrir de nombreux masques connectés.

Le Salon du CES 2021, à Las Vegas, a fait découvrir de nombreux masques connectés.

Pour celles et ceux qui rêvent de parler sans contrainte tout en se protégeant, le MaskFone peut être une solution. De fait, il est présenté comme le premier masque qui comporte des écouteurs intégrés. Cette particularité permet à l’utilisateur de parler plus facilement au téléphone. Sans avoir besoin d’enlever son masque ni de l’ajuster. De plus, il est doté de plusieurs commandes, placées sur son son côté droit. Enfin, il intègre des filtres antipollution amovibles. Soi-disant capables de faire barrière à toutes les particules virales. Donc, à la Covid. Néanmoins, ce modèle n’a pas encore été validé par les autorités médicales américaines. Son prix est d’environ 50 dollars.

Relié au smartphone

Spécialisée dans la vente de masques, la société AirPop en commercialise déjà depuis plus de cinq ans. En 2021, elle propose un nouveau modèle intelligent, équipé d’un capteur. Lui-même relié à une application mobile. L’ensemble, le masque Active + et son capteur Halo, permet de mesurer la respiration de l’usager. Et d’analyser son environnement. Selon AirPop, ce système pourrait bloquer plus de 99 % des microbes, des allergènes et des particules fines. Cela, dans un périmètre de 0,3 micromètre. A priori, ce modèle sophistiqué devrait commencer à se commercialiser dès février au Royaume-Uni. A un tarif aux alentours de 170 euros. Un ticket d’entrée assez élevé, pour intégrer le monde des masques connectés.

Pour purifier l’air

Par ailleurs, le groupe coréen LG a présenté son PuriCare Wearable Air Purifier. Par conséquent, un système portatif placé sur le visage. Capable de purifier l’air. Et, d’après le slogan de la firme, de « faire respirer à nouveau ». En effet, cet accessoire high tech comporte ses propres filtres HEPA. Ainsi que des microventilateurs. Capables de s’adapter à la respiration. Très étudié, ce système peut aussi se nettoyer facilement. Grâce à une technologie utilisant des UV. Une opération qui dure une demi-heure. Ce modèle se vend déjà en Asie. Notamment à Hong Kong. Pour un prix d’environ 125 euros.

Un marché naissant

Ces quelques exemples de masques connectés, présentés à l’occasion du CES 2021, sont loin d’être les seuls. En effet, d’autres modèles, ayant chacun leur particularité et leur concept, sont actuellement présentés lors de ce grand Salon, riche en gadgets. Entre autres, plusieurs masques comportant des parties transparentes. Pour ne pas couvrir totalement le visage. Et laisser voir les expressions. Ou encore, des modèles qui amplifient la voix. Ainsi, le marché des masques intelligents, sans doute amené à durer, devrait bientôt populariser de nouvelles innovations.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.