Voyager en Europe : le Pass sanitaire facilitera les déplacements

Voyager en Europe : le Pass sanitaire facilitera les déplacements

22430

Dès ce 1er juillet, les pays de l’Union accepteront un Pass sanitaire européen pour voyager en Europe. Ainsi, les déplacements deviendront plus faciles.  Le nom officiel de cette attestation sera “Certificat COVID numérique de l’UE”. En parallèle, le Conseil européen vient d’actualiser ses recommandations concernant tous les déplacements sur le Vieux Continent.

Une facilité pour voyager en Europe

Dès juillet prochain, voyager en Europe sera plus facile grâce au Pass sanitaire.

Dès juillet prochain, voyager en Europe sera plus facile grâce au Pass sanitaire.

Le 9 juin dernier, le Parlement européen a validé un nouveau Pass sanitaire numérique pour voyager en Europe. Bientôt, il permettra de se déplacer plus aisément au sein de l’Union. Ainsi, les trois Présidents, à la fois du Parlement, du Conseil et de la Commission, ont approuvé son usage. Maintenant, les pays membres ont jusqu’au 30 juin pour s’organiser, afin d’accepter cette attestation. En effet, elle se justifie toujours. En raison d’une situation sanitaire globale encore incertaine. Au plus tard, toutes les capitales concernées devront être opérationnelles le 12 août prochain, pour accepter ce document numérique.

La France sera prête

A ce jour, treize pays ont déjà commencé à produire des certificats. A savoir, l’Allemagne, l’Autriche, la Bulgarie, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Grèce, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Pologne et la République Tchèque. De son côté, la France a annoncé qu’elle sera bientôt prête. Cela, en se connectant à un centre informatique spécial Pass sanitaire, au Luxembourg.

Une attestation non obligatoire en alternative du Pass sanitaire pour voyager en Europe

Cet été, il ne faudra pas forcément détenir ce Pass sanitaire numérique pour voyager en Europe. Par conséquent, tous les voyageurs européens auront le droit de circuler librement sur le Vieux Continent. Donc, sans ce certificat. Cependant, cette attestation facilitera beaucoup leurs déplacements. Notamment, en évitant à ceux qui l’auront de subir une mesure de quarantaine. Dans les pays où les contaminations restent nombreuses. Par ailleurs, ce certificat pourra aussi attester d’un résultat récent de test PCR ou antigénique négatif. Ou encore, que la personne le présentant a guéri d’une infection Covid.

Certaines mesures allégées

Récemment, le Conseil européen a approuvé plusieurs recommandations plus permissives pour voyager en Europe. Ainsi, les États membres n’auront pas l’obligation de suivre certaines mesures. Notamment, au sujet des tests pour les enfants de moins de douze ans. Ces tests n’étant pas obligatoires. De même, ces mineurs n’auront pas à respecter un isolement ou une quarantaine. Si l’adulte qui les accompagne n’est pas lui-même contraint à cette mesure. Par exemple, s’il est guéri ou vacciné.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.