Augmentation des taxes de séjour : des bénéfices différents pour les petites communes

2245

La crise sanitaire a changé le paysage du tourisme français en profondeur. Désormais, les vacanciers choisissent beaucoup plus souvent de séjourner dans des petites communes, en acceptant aussi une augmentation des taxes de séjour. Cependant, cette hausse n’a pas entamé le besoin de se ressourcer, en réservant un court séjour dans un endroit où l’on sait que l’on sera au calme.

Un changement d’habitudes

vue d'une location airbnb qui vont connaître augmentation des taxes de séjour

L’augmentation des taxes de séjour votée par les petites communes leur a permis de profiter de bénéfices différents.

 

Profitant de cette nouvelle tendance chez les vacanciers, Airbnb a pu engranger un gain record, dû à la récente augmentation des taxes de séjour. Ce qui n’a pas du tout été un frein, ces derniers mois, pour continuer à partir en vacances dans l’Hexagone. En effet, à cause de la pandémie, les Français ont changé leurs habitudes. Ainsi, en 2021, ce tournant dans la pratique des loisirs a profité à certains secteurs. Notamment, celui des locations saisonnières chez les particuliers. D’après une récente étude, entre novembre 2020 et octobre 2021, la plateforme Airbnb aurait accumulé 93 millions d’euros. Simplement grâce aux taux des taxes de séjour plus élevées, votées par les communes. A ce jour,  cette évolution représenterait en France pour l’entreprise américaine 35 millions d’euros de plus qu’en 2019.

Une somme reversée à 29.000 communes grâce à une augmentation des taxes de séjour

Dernièrement, en raison de la suppression de la taxe d’habitation, de nombreuses communes ont donc réagi en augmentant leurs taxes de séjour. D’où le bond considérable du bénéfice enregistré par ce moyen par Airbnb. Cependant, les 93 millions d’euros que la plateforme a récupéré vont maintenant être reversés à 29.000 communes françaises. Un geste qu’Emmanuel Marill, le Directeur général d’Airbnb France, considère comme normal. Ce qui ne l’empêchera pas, en parallèle, de se réjouir d’avoir enregistré cette année un nombre de nuitées en très forte augmentation. Cela, grâce aux comportements différents des touristes, en réaction à la crise du Covid.