Search
La carte d’identité numérique est désormais activée pour tous les habitants de la principauté de Monaco, mais seulement en option.

Carte d’identité numérique : l’exemple avant-gardiste de Monaco

16781

Après dix-huit mois de préparation active, la principauté de Monaco a lancé en juin dernier un service d’identité digitale. Celui-ci étant matérialisé par un nouveau type de carte d’identité numérique. Ainsi, les 38.350 Monégasques concernés peuvent désormais accéder à divers services en ligne, publics ou privés. Cela très simplement et en toute sécurité.

Un dispositif amené à s’étendre

La carte d’identité numérique est désormais activée pour tous les habitants de la principauté de Monaco, mais seulement en option.

La carte d’identité numérique est désormais activée pour tous les habitants de la principauté de Monaco, mais seulement en option.

Pour l’instant, contrairement à la principauté, ce type de dispositif numérique en est encore en France au stade de projet. Pourtant, Bruxelles a pour ambition d’ici octobre 2022 de fournir à chaque citoyen résidant en Europe une carte d’identité numérique. Mais à l’évidence, Monaco vient de prendre une longueur d’avance.

Un chantier relativement court

A l’origine, les prémices monégasques de ce projet digital ont commencé il y a trois ans. Par la suite, la loi du 17 décembre 2019 a accéléré son évolution. Ce qui a ensuite abouti à la création d’un cadre juridique qui a défini l’identité numérique monégasque. Cela, de façon assez rapide, grâce à des services administratifs de taille réduite. Par la suite, ces efforts ont débouché sur un titre d’identité physique pour les Monégasques. Et d’un titre de séjour pour les simples résidents. Ces justificatifs d’identité étant exclusivement délivrés par la mairie de Monaco. En parallèle, il est toujours possible d’utiliser son ancienne carte, si celle-ci est valide.

La carte d’identité numérique est juste en option

A ce jour, l’activation de cette nouvelle identité numérique reste soumise à la volonté des habitants de la principauté. En effet, malgré les avantages que ce service procure, la principauté tient à préciser qu’elle ne souhaite pas l’imposer. Ainsi, il reste donc optionnel. Et Monaco n’active cette possibilité qu’en supplément de la dimension physique déjà existante du porteur de la carte. D’ailleurs, le Rocher a volontairement évité de dématérialiser les démarches administratives nécessaires, afin de conserver les locaux de ses services physiques. Ce qui permet, au moment de la délivrance de la carte d’identité numérique, de la faire valider par des agents assermentés. Ces derniers pouvant alors vérifier l’identité de la personne qui vient la chercher.