Vote électronique par blockchain : un pari tenté par Neuilly-sur-Seine

Vote électronique par blockchain : un pari tenté par Neuilly-sur-Seine

24240

Dernièrement, la mairie de Neuilly-sur-Seine a montré sa confiance dans le vote électronique par blockchain. En lançant une plateforme dédiée à cet outil. Pour un usage citoyen plus moderne. Une première en France.

Une solution d’avenir ?

La mairie de Neuilly-sur-Seine a choisi de faire confiance au vote électronique par blockchain. Pour que ses habitants s'expriment.

La mairie de Neuilly-sur-Seine a choisi de faire confiance au vote électronique par blockchain. Pour que ses habitants s’expriment.

A l’heure actuelle, certains élus pensent que voter par Internet offrira aux électeurs une solution plus pratique. Par ailleurs, capable de stimuler leur participation. Ainsi, ils n’auront plus à se déplacer dans un bureau de vote. En particulier, cette solution pourrait surtout convenir aux jeunes votants. Sans doute plus connectés que leurs parents. Cependant, la mairie de Neuilly-Sur-Seine a décidé d’utiliser un procédé connexe. A savoir, l’outil blockchain. Pour faire participer aisément les habitants aux problématiques quotidiennes de leur municipalité. Cela, de manière entièrement sécurisée.

Un procédé numérique aisément accessible

Ainsi, les Neuilléens pourront, par exemple, s’exprimer sur les budgets de futurs chantiers de travaux publics. Ou encore, sur de prochains programmes culturels. Sur place, pour mettre en place ce dispositif, la mairie a choisi l’association française Electis. Celle-ci étant déjà connue dans ce domaine. A travers ses outils utilisés dans divers endroits du monde. En pratique, le code du système de vote électronique par blockchain sera accessible à tout public. Donc, en open source. De plus, ce procédé numérique sera aussi utilisable par d’autres municipalités volontaires. Cela, grâce à une franchise de droits.

Vote électronique par blockchain, un outil inviolable ?

Apparemment, la mairie de Neuilly-sur-Seine fait une totale confiance au vote électronique par blockchain. Cela, comme ses services l’expliquent, en raison de sa garantie de « […] sécurité maximale du scrutin ». Notamment, grâce à un fonctionnement décentralisé. En théorie, ce procédé rend impossible toute tentative de falsification. Bien que certains spécialistes en sécurité informatique persistent à croire le contraire. Ce qui va à l’encontre des espoirs de Jean-Christophe Fromantin, le maire de la ville. En effet, l’édile attend de cet outil, réputé inviolable, qu’il s’étende bientôt aux « […] élections locales et nationales ». Afin qu’il se substitue à court terme « […] au système de vote traditionnel ». Pour réparer, selon ses termes, « […] une machine démocratique cassée ». Maintenant, reste à vérifier après usage que ses espoirs ne seront pas déçus.

 



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.