bornes de collecte pneumatique de déchets

La ville de Romainville installe des bornes de collecte pneumatique de déchets

27769

Romainville est une commune française dont les autorités nourrissent le désir permanent d’optimiser le mode de vie de leurs administrés. Ce désir a conduit à l’urbanisation de la ville par l’adoption du système de collecte pneumatique de déchets. Découvrez le mode de fonctionnement et l’impact de ce système dans l’aménagement de Romainville.

Bornes de collecte pneumatique des déchets, une innovation 

bornes de collecte pneumatique de déchetsLa gestion des déchets par aspiration pneumatique est un système innovant dans le domaine de l’aménagement de la ville de Romainville. En effet, l’historique de ce système nous amène dans les années soixante où il a été adopté par certaines grandes villes européennes. Pour le moins qu’on puisse dire, ce système de gestion souterraine des ordures a montré toute son efficacité. Ceci explique d’ailleurs la raison pour laquelle Romainville l’a adopté.

Les déchets concernés par cette opération de rénovation urbaine sont les ordures ménagères et les déchets recyclables. Les habitants sont appelés à trier et à déposer leurs ordures dans deux bornes distinctes établies près de leur habitation. Dès que ces déchets sont déposés dans les bornes, ils sont acheminés dans un terminal de collecte par aspiration souterraine. Un système technologique est mis en place pour entraîner les déchets vers le centre de compactage implanté au 95/97 avenue de Verdun. Les déchets sont ensuite récupérés et déposés dans un centre de recyclage.

Avantages de la collecte de déchets par aspiration pneumatique

bornes de collecte pneumatique de déchets

Bornes de collecte pneumatique des déchets. Les avantages de ce système innovant de gestion des ordures entamé depuis 2011 par Romainville sont d’ordre écologique et économique. En plus d’améliorer la propreté de la ville, ce système participe à la réduction des nuisances sonores et des émissions de gaz à effet de serre. Cela se traduit par la limitation des passages des camions spécialisés dans le transport des déchets. Ainsi, contre 4 passages par jour pour le ramassage des verres, on en vient à un passage unique dans la journée. L’autre avantage de ce système est lié à la baisse des charges autrefois imparties à la gestion des bacs à poubelles. Chaque habitant pourra désormais faire une économie mensuelle allant de 6 € à 10 € selon le quartier habité.

Coût et implications

Avec un coût global de plus de 10 millions d’euros TTC, le projet a été financé à hauteur de 2,8 millions d’euros par la commune. Notons que les financements n’ont pas manqué à la réalisation de ce projet. Il y a entre autres le financement de la communauté d’agglomération Est ensemble et les fonds publics ont également contribué à la réalisation de ce projet. Tout ceci a permis de mettre en place les 123 bornes de collecte qui fonctionnent 24 heures sur 24.

 

 



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.