Le Plan Epargne Retraite est une nouvelel alternative pour arrondir sa retraite.

Plan Epargne Retraite : pour arrondir sa retraite

13621

Plan Epargne Retraite : une nouvelle alternative à prendre en compte

Le Plan Epargne Retraite (PER) est un nouveau produit financier destiné à remplacer plusieurs dispositifs similaires déjà existants. Son rôle est de compléter la pension que l’on touchera au moment où l’on s’arrêtera de travailler.

Un remplacement intéressant

Créé en octobre 2019, le Plan Epargne Retraite (PER) devrait progressivement remplacer les autres produits d’épargne ayant la même fonction. En l’occurence, le PERCO, le PERP, et le contrat retraite Madelin. De fait, ces contrats deviendront obsolètes dès d’octobre prochain. Parmi ses divers avantages, on note la possibilité de transférer le Plan Epargne Retraite d’un établissement à un autre. De plus, au moment du départ effectif à la retraite, son contenu peut être sorti indifféremment en capital ou en rente. Cela, en totalité. Actuellement, le Plan Epargne Retraite est proposé sous trois formes. D’abord, sous la forme d’un PER individuel, ouvert à tous, ou d’un PERE, proposé par l’entreprise, ou encore d’un PERO, plutôt destiné aux cadres. Ce dernier étant l’équivalent du contrat nommé « Article 83 ».

Trois sources de versements

Quel que soit le type de PER que l’on souscrit,  trois formes de versements alimente cette épargne. A savoir, ceux faits volontairement, soit par l’épargne salariale, soit par les éventuelles cotisations obligatoires. Enfin, comme d’autres produits d’épargne, le PER permet de déduire de son revenu imposable les versements que l’on a fait volontairement.

Des avantages fiscaux

"<yoastmark

Dans ses trois versions, les versements faits volontairement sur le Plan Epargne Retraite seront déductibles des revenus imposables. Cela, dans la limite annuelle de 10 % desdits revenus. Mieux, pour les non-salariés, la déduction accordée s’élèvera à 15 % du ­bénéfice réalisé. Un avantage fiscal, cependant, soumis à une contrainte. Celle de rendre imposables le capital, les gains et la rente versée au moment de la clôture du contrat. Par conséquent, pour que cette épargne soit compétitive par rapport à une assurance-vie, ou à un PERCO, il faut être imposable dans une tranche d’au moins 30 %. Cependant, les versements provenant de l’épargne salariale profiteront d’une taxation allégée.

Des caractéristiques à comparer

Quelle que soit la formule de Plan Epargne Retraite souscrite – individuelle, d’entreprise ou obligatoire – la fiscalité qui sera appliquée à ce produit dépendra des placements effectués (versements volontaires, épargne salariale ou cotisations obligatoires). En fonction de ces choix, l’avantage fiscal inhérent au PER sera alors accordé soit lors de la souscription, soit au moment du départ effectif à la retraite. Aussi bien sous forme de liquidation en capital que sous forme de rente. Il est conseillé de comparer les avantages de ce nouveau produit avec ceux d’une assurance-vie classique. Bien que le plafond d’exonération de ces deux épargnes, en terme de succession, soit identique.




Laisser un commentaire