DERNIERES INFORMATIONS
Search
Depuis octobre, la police municipale parisienne apporte son soutien à la police nationale, pour qu'elle se consacre à ses tâches prioritaires.

Police municipale parisienne : quel rôle par rapport à la police nationale ?

25159

Depuis le 18 octobre, la police municipale parisienne a commencé à entrer en action dans l’espace public de la Capitale. Sa mission exacte, complémentaire de celle de la police nationale, mérite d’être précisée.

Des policiers joignables sans interruption

Depuis octobre, la police municipale parisienne apporte son soutien à la police nationale, pour qu'elle se consacre à ses tâches prioritaires.

Depuis octobre, la police municipale parisienne apporte son soutien à la police nationale, pour qu’elle se consacre à ses tâches prioritaires.

Le rôle de la police municipale parisienne est d’intervenir 24 heures/24 et 7 jours/7 afin d’aider au mieux les habitants. Pour cela, elle est joignable sans interruption au 3975. Ainsi, par sa présence visible sur la voie publique, elle assure une mission quotidienne de protection. Dans le domaine routier comme dans celui de la salubrité publique. Sur le terrain, les policières et les policiers municipaux peuvent patrouiller à pied ou à vélo. Leur mission étant avant tout de sécuriser l’espace public des quartiers sur lesquels ils veillent. Pour cela, les trois principaux outils dont disposent ces policiers sont : la prévention, la sécurisation et, si nécessaire, la sanction.

Des missions de proximité

Avant tout basée sur des missions de proximité, l’action de la police municipale parisienne n’a pas pour but de traiter des demandes d’interventions urgentes. Ainsi, son rôle central, en s’exerçant sur le terrain, est de contribuer à garantir la tranquillité des quartiers. Notamment, en protégeant les équipements publics sensibles. Et en surveillant le bon déroulement des grands rassemblements festifs, qu’ils soient culturels ou locaux. De plus cette police veille à limiter toutes les formes habituelles d’incivilités quotidiennes ou de discriminations. En priorité, les agressions, les nuisances sonores, les dépôts d’ordures sauvages, les abandons de mégots, et toute forme de vandalisme (tags interdits, etc.).

Pour une sécurité renforcée

En plus des objectifs déjà énoncés, la police municipale parisienne doit sécuriser les territoires municipaux qui attirent une forte fréquentation touristique. De plus, en matière de circulation urbaine, ses effectifs aideront à empêcher les stationnements indésirables et à faire respecter les voies de bus et les pistes cyclables. En veillant à préserver la sécurité des piétons. Parfois menacée par des comportements dangereux (trottinettes électriques roulant vite sur les trottoirs, etc.). Enfin, ces effectifs effectifs permettront de mieux réprimer la délinquance en général. Notamment les divers vols, les trafics de stupéfiants et les cambriolages.

Un rôle actif de soutien

En bref, la création d’une police municipale parisienne va surtout permettre à la police nationale de mieux se consacrer à ses missions prioritaires. Tout en respectant la répartition des pouvoirs que se partagent aujourd’hui la maire de Paris et le préfet de police. Celui-ci restant l’autorité principale en matière de sécurité dans la Capitale. A terme, l’aide apportée par cette nouvelle police municipale rejaillira forcément de façon bénéfique sur la sécurité globale des Parisiens. Notamment, en renforçant la prévention, le dialogue et la médiation. Entre autres, en dialoguant avec les populations jeunes et les personnes vulnérables.