Le piratage des données de 39 millions de Français pourrait entraîner des mises en vente sur le Darknet

Piratage des données de 39 millions de Français en vente sur le Darknet

16455

Récemment, un spécialiste en cybersécurité, Damien Bancal, a révélé que le piratage des données de 39 millions de Français pourrait vite entraîner des transactions dangereuses sur le Darknet.

Des risques potentiels

Le piratage des données de 39 millions de Français pourrait entraîner des mises en vente sur le Darknet

Le piratage des données de 39 millions de Français pourrait entraîner de multiples mises en vente sur le Darknet

Dans un premier temps, il semblerait que le hacker responsable de ce détournement de données privées ait déjà tenté de trouver des clients. D’abord, en divulguant une liste réduite de 100.000 personnes. Cela, pour montrer qu’il détient bien ces informations. Mais surtout, en offrant à ses visiteurs un million de coordonnées bancaires. Ainsi, les noms, prénoms, numéros de portables et de multiples adresses mails et postales pourraient bientôt fuiter. Dans les prochaines semaines, cela risque d’engendrer un flot de mails suspects ou d’appels téléphoniques à traiter avec beaucoup de prudence. D’autant plus que ce hacker fait miroiter qu’il pourrait ensuite donner accès à toute sa base de données. Cette information préoccupante a été publiée sur le site français Zataz, spécialisé dans les sujets traitant de la délinquance informatique.

Le piratage des données de 39 millions de Français induit une autre menace : le vol de mots de passe

L’autre menace liée à ce gigantesque piratage des données de 39 millions de Français pourrait être la découverte frauduleuse d’un grand nombre de mots de passe personnels. Une possibilité si les pirates se servent de logiciels conçus pour tester automatiquement un grand volume de combinaisons possibles. Un risque réel, à ne pas prendre à la légère. Surtout, depuis la forte hausse des piratages informatiques, constatée dès le début de la pandémie.

Ainsi, pour limiter les risques d’intrusion, il est préférable de penser à changer souvent ses mots de passe usuels. Pour cela, il existe des gestionnaires dédiés, très pratiques, qui évitent de les perdre. En effet, utiliser toujours le même sésame sur différents sites est une pratique dangereuse, qui facilite beaucoup les piratages. Par ailleurs, mélanger dans ses mots de passe des caractères spéciaux avec des chiffres et des lettres renforce leur sécurité. Enfin, pour accéder à ses mails ou aller sur les réseaux sociaux, se servir de la double authentification est toujours plus prudent.