Les nouveaux risques du télétravail entraînent des menaces informatiques pour les entreprises

Nouveaux risques du télétravail : une situation potentiellement dangereuse

15666

Nouveaux risques du télétravail : la cybersécurité doit se renforcer

 

Aujourd’hui, l’encouragement à travailler chez soi, pour limiter les contaminations, génère de nouveaux risques du télétravail. Notamment, en matière de protection informatique. Récemment, une enquête de la société SailPoint, experte dans ce domaine, a montré une forte augmentation des menaces sur le Net.

 

Des risques encore sous-estimés

Face aux nouveaux risques du télétravail, la cybersécurité doit se renforcer.

Face aux nouveaux risques du télétravail, la cybersécurité doit se renforcer.

Parmi les faiblesses informatiques détectées par SailPoint, il faut citer les fréquents échanges d’identifiants. Entre collaborateurs, amis, ou membres d’une même famille. En effet, ces échanges sont beaucoup plus fréquents. Or, ces accès récurrents aux terminaux personnels sont des fragilités importantes pour les entreprises. Notamment, parce qu’elles les rendent plus vulnérables aux tentatives de phishing. Or, le plus souvent, les entreprises visées sont encore inconscientes des nouveaux risques du télétravail. Alors qu’ils permettent d’accéder frauduleusement à leurs réseaux. De fait, leurs données, souvent confidentielles, sont nettement plus exposées. Une situation qui n’échappe pas aux cyberpirates. Ravis de pouvoir profiter de nouvelles opportunités. Fournies par de nouvelles pratiques.

Un phishing professionnel en hausse

Pour évaluer ces nouveaux risques du télétravail en France, la société SailPoint a sondé 2.000 personnes. Ainsi, grâce à leurs réponses, elle a pu constater qu’environ 55 % d’entre elles ont déjà subi des attaques de phishing. Par l’intermédiaire d’emails, de SMS, ou d’appels téléphoniques directs. Parfois, de façon répétée. Cela, durant les premiers mois de télétravail, dus aux confinements. Ainsi, la pratique malveillante la plus courante consiste à faire télécharger via un lien, à l’insu de l’utilisateur, un logiciel qui récupère ses identifiants. Ensuite, avec ces informations, un cyberpirate peut aisément accéder aux données d’une entreprise. En faisant croire que sa demande est légitime. Puisqu’il possède les codes d’accès d’un collaborateur.

Des outils adaptés

Heureusement, face à ces nouveaux risques du télétravail, il existe des solutions efficaces. Notamment, grâce à la détection rapide d’activités effectuées en dehors d’horaires normaux. Ou encore, en cas de transferts trop importants de données. Cependant, pour une protection efficace, la surveillance doit être constante. Afin de mieux gérer les identités autorisées à utiliser les réseaux professionnels. Notamment, à l’aide d’outils utilisant l’intelligence artificielle. Or, la société SailPoint propose différentes solutions dans ce domaine.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.