Un recyclage des masques chirurgicaux du groupe Schmidt permet de fournir des accessoires scolaires

Recyclage des masques chirurgicaux : une action sociale à Châtellerault

24760

Dans le Haut-Rhin, le célèbre fabriquant de cuisines Schmidt a décidé d’entreprendre le recyclage des masques chirurgicaux qu’il donne à ses employés. Pour cela, il a confié ces protections usagées à l’entreprise Plaxtil. Celle-ci étant dans la Vienne. Ensuite, Plaxtil a transformé ces masques en instruments scolaires. Une bonne opération en faveur de l’environnement.

Une démarche écoresponsable

Un recyclage des masques chirurgicaux du groupe Schmidt permet de fournir des accessoires scolaires à des familles défavorisées

Un recyclage des masques chirurgicaux du groupe Schmidt permet de fournir des accessoires scolaires à des familles défavorisées

Chaque jour, pour maintenir son activité, le cuisiniste Schmidt, dont le siège est installé à Lièpvre, distribue à ses 1.770 collaborateurs deux masques jetables. Après réflexion, les responsables du groupe sont arrivés à la conclusion qu’il fallait recycler tous ces masques, après usage. Principalement, pour des raisons écologiques. En revanche, même en les broyant, ces protections n’étaient pas réutilisables dans le métier de cuisiniste. Cependant, créer une nouvelle forme d’économie circulaire était possible. Mais pour cela, il fallait donner une seconde vie aux masques récupérés.

Un effort financier

En terme de coût, l’opération de recyclage des masques chirurgicaux revient environ au double de leur prix d’achat initial. Malgré cet effort financier, l’année dernière, le cuisiniste Schmidt a décidé de poursuivre sa démarche écoresponsable en collectant 45.000 masques usagés. L’équivalent en cinq mois d’environ 30 % des protections distribuées dans le groupe. Un volume conséquent envoyé ensuite à la société Plaxtil, afin qu’elle traite ces protections. Ensuite, elles ont été transformées en accessoires scolaires pour faire de la géométrie. Notamment, en produisant des équerres et des règles. Par la suite, toujours grâce au groupe Schmidt, ces accessoires ont été distribués à des familles défavorisées. Cette distribution étant organisée par le Collectivité européenne d’Alsace et la communauté de communes Sélestat.

Recyclage des masques chirurgicaux : une opération durable

En plus de travailler pour Schmidt, Plaxtil fabrique aussi des cendriers de plage avec des masques recyclés. Ce qui évite de polluer la mer et les rivages, en collectant ainsi énormément de mégots. Pour le moment, le groupe Schmidt a confirmé qu’il avait l’intention de continuer son opération de recyclage des masques chirurgicaux. Du moins, tant que ça sera nécessaire. D’ailleurs, récemment, l’entreprise a de nouveau envoyé un lot de 30.000 masques chez Plaxtil.