DERNIERES INFORMATIONS
Search
Planter des arbres permet de réduire les émissions de CO2

Plantation des arbres : comment réduire les émissions de CO2 au quotidien ?

25315

On sait que grâce à la photosynthèse, les arbres, donc les forêts, absorbent de larges volumes de CO2 présents dans l’atmosphère. Ainsi, la plantation des arbres permet de limiter la quantité des gaz à effet de serre. Par conséquent, c’est l’un des gestes les plus favorables au contrôle du réchauffement climatique. Fort de ce constat écologique, des startups ont choisi de promouvoir cette tâche consacrée à l’avenir.

Un réel engagement anti-dioxyde de carbone

Planter des arbres permet de réduire les émissions de CO2, pour lutter contre l'effet de serre.

Planter des arbres permet de réduire les émissions de CO2, pour lutter contre l’effet de serre.

Aujourd’hui, différentes sociétés écoresponsables sont engagées dans la promotion de la naissance de nouveaux arbres. En pratique, elles encouragent le fait d’en planter plus. Cela, simplement en reliant cette action à des gestes du quotidien. Par exemple, lorsqu’on achète un vêtement. Ou même, quand on surfe sur le Net.

Ainsi, ces activités simples peuvent aboutir à planter un arbre. Parmi ces sociétés engagées dans cette démarche verte, on peut citer, pour exemple, EcoTree ou encore Faguo. Cette dernière pouvant se vanter d’être déjà à l’origine de près de trois cents forêts sur notre territoire. Cela, après douze ans d’efforts et un partenariat actif avec le pépiniériste Naudet. De quoi redorer le blason des secteurs du textile et de la mode, qui ont très mauvaise réputation en matière d’empreinte carbone. Pour optimiser son fonctionnement, Naudet a conclu des accords avec des collectivités et des mairies, afin d’obtenir des financements. Ensuite, après s’être chargé des plantations, Naudet s’engage à entretenir les jeunes arbres.

La plantation des arbres permet de limiter l’impact carbone

Pour une meilleure efficacité, il faut savoir que plus les arbres plantés ont de feuilles, plus leur rôle est efficace contre les émissions de CO2. Cela, si on les laisse pousser en moyenne pendant trente-cinq ans sans les couper. Par ailleurs, les pépiniéristes engagés dans cette activité veillent eux-mêmes à limiter le plus possible leur propre impact carbone. Ce qui s’ajoute à l’effet bénéfique du fait de planter des arbres. Ainsi, la quantité de tonnes de CO2 retenue par les nouvelles forêts augmente encore.

Monétiser les nouvelles forêts

En plus d’adopter une démarche réactive contre l’effet de serre, certaines startups associent le fait de planter des arbres à celui de réaliser un placement financier. Ainsi, elles s’efforcent de monétiser les nouvelles forêts. Le principe est simple. Il suffit d’acheter un arbre, d’être patient, et ensuite son propriétaire peut faire une plus-value lorsque cet arbre est coupé. En moyenne, cela revient à investir 150 euros. Ce qui permet d’obtenir environ un rendement de 2 % par an. Actuellement, pour faire prospérer ce système, les startups spécialisées dans cette activité s’efforcent de proposer de nouveaux programmes de plantation aux communes. Ces derniers étant généralement financés par des entreprises locales. Le principe de base est aussi de décharger les municipalités de toute mise en place et de tout entretien. Ainsi, par la suite, ce dispositif vertueux et financier pourrait engendrer plusieurs milliards de nouveaux arbres en France.



Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.