DERNIERES INFORMATIONS
Search
Cybersécurité en péril

Cybersécurité en péril : la domination étrangère menace l’Europe

143

Cybersécurité en péril. Le CESIN exprime son inquiétude quant aux risques pour la cybersécurité des entreprises et la souveraineté technologique en Europe. L’extrême concentration des fournisseurs de solutions de cybersécurité, majoritairement anglo-saxons, est mise en évidence par l’acquisition récente de Darktrace par Thoma Bravo.

Ces acquisitions stratégiques soulignent les dangers pour la cybersécurité des entreprises et la souveraineté technologique de l’Europe.

Cybersécurité en péril. une hausse des coûts et une vulnérabilité croissante.

CybersécuritéLa cybersécurité des entreprises européennes est menacée par l’acquisition massive de fournisseurs par Thoma Bravo, un fonds d’investissement américain. Le CESIN s’inquiète de cette concentration extrême, qui pourrait entraîner une augmentation des coûts et une vulnérabilité accrue.

Il est crucial de comprendre les implications de ces rachats pour protéger la souveraineté technologique de l’Europe. Cet article explore les risques et les mesures à prendre pour garantir une cybersécurité robuste et indépendante.

La cybersécurité au sein d’une unique entité présente des risques significatifs.

fonds d'investissement américainThoma Bravo, un fonds d’investissement américain, a récemment finalisé l’acquisition de Darktrace, une entreprise de pointe dans le domaine de la cybersécurité. Cette opération s’inscrit dans une série d’acquisitions de sociétés telles que Ping Identity, Sailpoint, Proofpoint, Sophos, entre autres.

La consolidation de ces solutions de cybersécurité par une unique entité présente des risques significatifs. En réduisant la concurrence, Thoma Bravo pourrait faire monter les prix des services. De plus, la centralisation des données sensibles des entreprises en un seul point augmente le risque de cyberattaques.

Cybersécurité en péril. Des solutions de plus en plus intrusives

Cybersécurité en périlLes solutions de cybersécurité actuelles, souvent en mode SaaS, deviennent de plus en plus intrusives. Elles ont une visibilité importante sur les actifs qu’elles protègent et peuvent agir directement sur les systèmes d’information. Cette capacité d’action inclut le blocage, le filtrage, la mise en quarantaine, et la modification des accès.

Avec Thoma Bravo contrôlant un large éventail de ces solutions, le risque d’abus de pouvoir et d’atteinte à la souveraineté technologique augmente. Les décisions stratégiques prises par ce fonds pourraient avoir des répercussions graves sur la sécurité des entreprises.

Une innovation continue pour demeurer efficaces face aux menaces qui évoluent.

Les solutions de cybersécurité nécessitent une innovation constante pour rester efficaces face aux menaces en évolution. Cependant, la politique de rentabilité à court terme de Thoma Bravo pourrait freiner les efforts de R&D. Une réduction des investissements en maintenance et en sécurité pourrait entraîner une augmentation des vulnérabilités.

Les entreprises qui évitent de dépendre d’un seul fournisseur se trouvent piégées par ces acquisitions successives. Cette situation fragilise la capacité de l’Europe à protéger ses intérêts stratégiques et à maintenir une cybersécurité souveraine.

Cybersécurité en péril. La réaction des acteurs européens

Cybersécurité en périlLe CESIN exhorte les autorités publiques et les entreprises à reconnaître les dangers associés à cette concentration. Bien que l’offre de cybersécurité « made in France » soit variée et puisse proposer des solutions de rechange, leur pérennité est incertaine. L’Europe doit prendre des mesures proactives pour protéger ses organisations et assurer une cybersécurité autonome et solide.

Il est impératif d’adopter des mesures appropriées pour éviter une dépendance non souhaitée et pour protéger les infrastructures critiques contre des menaces en augmentation. La coopération entre les secteurs public et privé est cruciale pour accroître la résilience européenne.

Cybersécurité en péril. Un risque majeur pèse sur la sécurité informatique des entreprises.

La concentration des fournisseurs de cybersécurité par Thoma Bravo constitue un risque important pour la sécurité des entreprises et la souveraineté technologique de l’Europe. Le CESIN souligne l’importance de diversifier les solutions et de promouvoir l’innovation locale afin d’assurer une sécurité solide.

L’Europe se doit de prendre des mesures proactives pour éviter une dépendance excessive et protéger ses infrastructures critiques. Une stratégie coordonnée et novatrice est essentielle pour défendre efficacement les intérêts stratégiques européens contre les menaces cybernétiques qui évoluent sans cesse.



Avatar photo

Jean Jacques Alvo a découvert sa vocation pour le journalisme après un séjour formateur de deux ans aux États-Unis. Il débute sa carrière dans la presse écrite, où il acquiert une solide expérience. En 2001, il accède à une position de premier plan en prenant la direction de la rédaction du Bulletin des communes. Sous son impulsion, il redéfinit la ligne éditoriale du bulletin pour mieux répondre aux besoins des élus, ainsi qu'à ceux des cadres et agents des collectivités locales et territoriales. Il réalise des articles de fond et des interviews de terrain afin de remonter à l'échelon national les bonnes pratiques locales, pouvant apporter une aide précieuse à la prise de décision pour d'autres élus confrontés aux mêmes défis sur leur territoire.