Foodles propose un système de cantine connectée, à partir de frigos proposant des plats sains.

Cantines connectées Foodles : pour une nouvelle restauration collective

24000

Depuis avril dernier, les cantines connectées Foodles ont séduit la ville d’Orly. Après avoir déjà convaincu la collectivité d’Issy-les-Moulineaux. Ainsi, Orly propose dorénavant à ses agents municipaux une restauration en libre-service. A la fois équilibrée et éco-reponsable. Cela, grâce à des frigos connectés. Par la suite, ce dispositif innovant devrait s’étendre. En France comme à l’étranger.

Une offre sans contrainte d’horaires

Foodles propose une approche connectée de la restauration collective.

Foodles propose une approche connectée de la restauration collective.

Imaginées en 2015, les cantines connectées Foodles veulent simplifier les pauses-déjeuner. Tout en préservant leur convivialité. Cela, grâce à une offre en libre-service. De cette façon, cette solution dématérialisée permet une souplesse maximale. En restant accessible toute la journée. Sept jours sur sept. Ainsi, ce système s’adapte aux horaires mobiles des agents municipaux. De plus, cette innovation a l’avantage d’être applicable dans de petite structures. Sans nécessiter d’installations importantes. Par ailleurs, la municipalité d’Orly contribue financièrement aux repas pris de cette manière. En offrant une subvention automatique. Déduite de chaque repas. Cette initiative vient compléter d’autres actions de cette municipalité. En faveur de la qualité de vie professionnelle de ses agents. Entre autres, celle qui concerne leur santé. Grâce à une assurance complémentaire.

Des repas sains et frais

En plus de tarifs très attractifs, les repas proposés par les cantines connectées Foodles garantissent des plats ultra-frais. En effet, ils sont livrés chaque jour. Ensuite, on les dépose dans des frigos qui bénéficient d’une technologie brevetée.

Une évolution dans la restauration collective

Depuis la loi EGALIM, votée en 2018, la restauration collective doit offrir de nouvelles garanties. Ainsi, dès 2022, la moitié des repas des entreprises publiques devra respecter des normes de qualité durable. Cela, si elles veulent se conformer à l’article 24. Notamment, ces établissements devront proposer 20 % de menus composés avec des produits biologiques. Or, actuellement, seuls 3 % des structures publiques servent des repas bio. Par conséquent, une large marge de progression est nécessaire. En pratique, les cantines connectées Foodles peuvent y contribuer activement. Grâce à des menus sains et frais. De plus, accessibles en permanence. Récemment, cette solution attirante a déjà conquis l’institution de la Monnaie de Paris. Ou encore l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et l’Economat des Armées.