Attente pour la 5G : Paris soumise à une Conférence citoyenne

Attente pour la 5G : Paris soumise à une Conférence citoyenne

15818

Attente pour la 5G : la Capitale dans l’expectative

 

Officiellement, les fréquences de la 5G sont exploitables depuis le 18 novembre. Mais à Paris, l’attente pour la 5G est toujours en cours. Car aucun réseau commercial n’est actif. Pour une ouverture dans la Capitale, il faudra d’abord attendre les conclusions d’une Conférence citoyenne.

 

Un démarrage repoussé

antenne relais et une attente pour la 5G

L’attente pour la 5G se poursuit dans la Capitale. Dans l’attente des conclusions d’une Conférence citoyenne.

Actuellement, la seule ville française qui a commencé à exploiter la 5G est Nice. Grâce à SFR. En effet, les autres opérateurs préfèrent patienter. Mais dans la Capitale, la situation est différente. En effet, Paris est aujourd’hui dans l’expectative. En attente pour la 5G. A cause d’une Conférence citoyenne sur la 5G. Toujours d’actualité. Cela, jusqu’au 7 décembre. A cette date, une charte sur la téléphonie mobile sera enfin finalisée. Son but sera de « […] maîtriser l’évolution de l’exposition aux ondes électromagnétiques ». De plus, l’ARCEP, l’organisme qui régule l’usage des télécoms, a exigé que les opérateurs préviennent les maires un mois à l’avance. Au sujet de leur activation de nouvelles fréquences mobiles. Toutefois, il faut savoir que les édiles n’ont pas le pouvoir d’empêcher l’usage de cette technologie. De fait, ils ne peuvent que la retarder.

Des contrôles supplémentaires

A ce jour, aucune analyse scientifique n’a détecté de risque sanitaire pour la santé humaine, provoqué par les ondes de la 5G. Pourtant, l’attente pour la 5G persiste à Paris. En 2021, pour confirmer toute absence de risque, un nouveau rapport de l’Agence Nationale des Fréquences sera remis au Gouvernement. De plus, pour encore mieux apaiser les craintes sur l’ultra haut débit mobile, Cédric O, le secrétaire d’État au Numérique, a promis des contrôles renforcés. Sur les smartphones et les antennes. Ainsi, ces dispositions devraient aider les maires à rassurer les habitants. Car certains restent encore très inquiets et réticents. Face aux antennes 5G des divers opérateurs télécoms.

Un nouveau test avec des capteurs

Pour l’instant, dans la Capitale, l’Agence Nationale des Fréquences a installé trois capteurs dans le VIIIe arrondissement. Ils permettront de surveiller précisément le niveau d’exposition aux ondes de l’ultra haut débit mobile. Cela, avant que la Conférence citoyenne sur la 5G ne s’achève.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.