Un radar anti-bruit

Un radar anti-bruit bientôt mis en place à Toulouse

24946

Un radar anti-bruit qui va accélérer la lutte contre les nuisances sonores devrait s’installer petit à petit en France. Prochainement, c’est la ville de Toulouse qui accueillera l’installation du dispositif.

L’objectif de l’installation des radars dans la ville de Toulouse

Un radar anti-bruitLa lutte contre la pollution sonore sera bientôt une réalité dans la ville de Toulouse. La localité s’apprête en effet à expérimenter le radar anti-bruit. Il faut noter que pour la phase d’expérimentation, deux sites sont choisis, à savoir un site privilégié et un autre secondaire.

Ce dispositif permettra de capter le bruit afin d’en déterminer l’origine, chez un deux-roues ou automobiliste à travers un système de transmission de l’info. Il faut préciser qu’il s’agit des radars de type nouveau qui pourront calculer facilement le volume sonore des véhicules.

Le matériel sera en outre raccordé aux caméras de surveillance pour plus d’efficacité.

Un radar anti-bruit; fonctionnement du nouveau dispositif

Les capteurs du radar seront raccordés aux caméras de même qu’au centre de vidéosurveillance. Cela permettra en effet d’identifier facilement les véhicules trop bruyants. En résumé, l’objectif du raccordement est non seulement de capter le bruit mais aussi de pouvoir faire une photo du véhicule ayant causé la gêne sonore.

Il faut rappeler qu’il s’agira d’une phase d’expérimentation avant que l’installation du dispositif ne soit élargie aux autres villes.

Retenez toutefois que le radar a été testé en 2019 dans les Yvelines. Pour le cas de Toulouse, cette expérimentation se fera en deux phases.

Un radar anti-bruit

Une expérimentation en deux phases à Toulouse

Effectivement, il y aura des tests sur voirie en conditions réelles sans constatations d’infractions dans un premier temps. Notez par ailleurs que cette phase se déroulera sur une durée de 6 mois au plus. Ensuite, il y aura une seconde expérimentation en conditions réelles mais cette fois-ci, avec constatation d’infrastructures à l’appui d’appareils homologués. Cette phase ne doit pas également excéder la durée de 6 mois.

Retenez qu’il n’y aura pas de verbalisation pendant la phase expérimentale du radar anti-bruit. L’étape va tout simplement aider à évaluer l’efficacité du dispositif qui devrait identifier les fauteurs de troubles. La phase expérimentale est attendue au cours de cette année 2022 à Toulouse.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.