Les risques de la dématérialisation numérique : le dilemme des entreprises

2300

Dans les entreprises, les risques de la dématérialisation numérique sont nombreux, même si cette évolution comporte aussi des avantages. Cependant, supprimer les documents papiers pour les convertir en version digitale nécessite une réorganisation des méthodes de travail. Surtout si l’objectif à atteindre est celui du « Zéro papier ».

Les contraintes de la gestion informatisée

Les risques de la dématérialisation numérique rivalisent avec leurs avantages. Pour les entreprises, ce comparatif est synonyme de dilemme.

Les risques de la dématérialisation numérique rivalisent avec leurs avantages. Pour les entreprises, ce comparatif est synonyme de dilemme.

Lorsque des documents papiers sont numérisés en entreprise, cela nécessite ensuite de mettre un place une solution dite de « Gestion Electronique des Documents ». En effet, sans elle, il serait impossible de les stocker correctement. Notamment, pour pouvoir ensuite les réutiliser, voire les modifier. A l’évidence, ce système de gestion informatisée bénéficie de nombreux avantages. Comme la vitesse de traitement, ou encore le gain de place important qu’il permet. Cependant, s’il est utilisé de façon exclusive, il peut également entraîner des problèmes.

La nécessité de bien archiver

Aujourd’hui, les capacités de stockage permises par le numérique sont très impressionnantes. Ainsi, on estime qu’un seul disque dur d’un téraoctet (1To) contenant des textes représente l’équivalent d’une salle d’archives d’environ 43.000 mètres carrés. Or, de très nombreuses sociétés cherchent logiquement à optimiser leurs locaux. Malheureusement, cette possibilité de dématérialiser va de pair avec la nécessité de sécuriser les données stockées. Actuellement, c’est ce que permet un Système d’Archivage Electronique performant. En bloquant toute tentative de suppression ou de modification des documents numérisés.

Des budgets à prévoir

Toutefois, il ne faut pas oublier que parmi les risques de la dématérialisation numérique, le piratage occupe une place centrale. Or, en cas de cyberattaque, de multiples données peuvent parfois disparaître. Par conséquent, le fait de dématérialiser implique forcément de bien sécuriser les réseaux informatiques des entreprises. Ce qui représente un coût, parfois élevé. Entre autres, en faisant l’acquisition de serveurs fiables. Une fois qu’elles sont équipées avec du bon matériel modulable, les entreprises qui ont numérisé l’ensemble de leurs documents ont tout intérêt à recourir aux services d’un infogérant. En effet, l’aide spécialisée d’un prestataire informatique est essentielle pour maintenir les dispositifs numériques en bon état. Sinon, des bugs très perturbants ont de fortes chances de survenir à court terme. A nouveau, ce service impliquera des budgets à prévoir.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.