Les QR codes dans les restaurants offrent-ils une garantie d’anonymat ?

QR codes dans les restaurants : quelle garantie d’anonymat ?

21464

Depuis le 9 juin, l’usage des QR codes dans les restaurants et les cafés, en les scannant à l’entrée des établissements, peut susciter certaines craintes. Pourtant, ce système est indispensable pour un éventuel traçage. En cas de besoin. Alors, ce dispositif comporte-t-il une sécurité pour protéger les données privées ?

Des détails à connaître

Les QR codes dans les restaurants et les cafés offrent-ils une garantie d’anonymat ?

Les QR codes dans les restaurants et les cafés offrent-ils une garantie d’anonymat ?

Depuis mercredi dernier, en raison d’un déconfinement allégé, les cahiers de rappels qui servent à conserver les coordonnées des clients ont réapparu. Cependant, pour permettre une option numérique, des QR codes sont également utilisés. Ce qui inquiète certains Français, par rapport à l’utilisation de ces informations. En effet, on peut s’interroger sur la façon dont on protège ces renseignements personnels. Tout d’abord, il faut préciser que l’usage des QR codes dans les restaurants ou de l’application TousAntiCovid n’est pas obligatoire. En revanche, pour accéder à l’intérieur d’un restaurant ou d’un café, il faut soit scanner un QR code, via TousAntiCovid, soit remplir un carnet de rappels. Celui-ci étant fourni par l’établissement. Cela, afin de permettre un éventuel traçage. En revanche, ce dispositif n’est pas nécessaire pour consommer dehors, en terrasse. Par contre, il est obligatoire pour aller dans une salle de sports.

Les QR codes dans les restaurants ne donneront aucune information nominative

Pour garantir l’anonymat de l’usage des QR codes dans les restaurants ou les bars, leurs propriétaires ne saisissent que le type de l’établissement. Et éventuellement sa capacité d’accueil. Sans jamais préciser ni de nom, ni d’adresse. Ainsi, le stockage qui conserve ces informations ne comporte aucune donnée nominative. Donc, cet enregistrement n’engendre qu’un code, spécifique à chaque lieu. Celui-ci pouvant se comparer à un code Wi-Fi. Enfin, si besoin, les personnes ayant scanné ce code sont les seules que l’on prévient. Ce qui permet éventuellement de leur demander de se faire tester ou de s’isoler.

Une crainte sans réel fondement

En résumé, la pratique des QR codes dans les restaurants ou les cafés protège mieux les données privées que les cahiers de rappels. Dans lesquels des personnes mal intentionnées peuvent parfois se procurer des renseignements personnels. Par exemple, des numéros de téléphone, utilisables à des fins commerciales ou indiscrètes. Par conséquent, se méfier des QR codes est une crainte sans réel fondement.