Fin des frais d’itinérance en Europe pour les mobiles : vers une complète gratuité ?

2005

Le 9 décembre dernier, des négociations concernant la fin des frais d’itinérance en Europe des téléphones portables ont considérablement avancé. Cela, suite à des débats entre le Parlement européen et le Conseil représentant les États membres.

Un accord imminent

La fin des frais d’itinérance en Europe pour les mobiles, actuellement discutée, pourrait bientôt aboutir à une complète gratuité.

La fin des frais d’itinérance en Europe pour les mobiles, actuellement discutée, pourrait bientôt aboutir à une complète gratuité.

Dès qu’un accord définitif sera décidé au sujet de ces frais, les utilisateurs devraient pouvoir bénéficier d’une gratuité jusqu’en 2032. Une gratuité pour les appels mobiles dans toute l’UE. Ainsi, cette largesse prolongerait d’au moins  dix ans des dispositions déjà en cours depuis le 15 juin 2017. Bientôt, cela devrait se matérialiser par la fin des frais d’itinérance en Europe, pendant une longue période. En tous les cas, bien au-delà de la date initialement prévue du 30 juin 2022.

Ainsi, dans l’UE, les utilisateurs de portables sont sur le point de ne plus avoir à se préoccuper de leurs surcoûts en matière de communications mobiles. De même que lorsqu’ils envoient des SMS ou des MMS. A terme, l’usage des téléphones portables devrait donc générer des frais similaires dans les vingt-sept pays membres, pour tous les usagers européens. Toutefois, le Royaume-Uni ne devrait sans doute pas se conformer à cet accord, en raison du Brexit. En effet, cet Etat n’appartient plus à l’Union depuis le 1er janvier 2021. Par conséquent, à moins qu’un accord bilatéral ne voit le jour, le Royaume-Uni ne devrait pas faire partie de ces nouvelles dispositions.

La Fin des frais d’itinérance en Europe pour encourager le plus possible les échanges au sein de l’UE

Aujourd’hui, l’un des objectifs de l’Union est d’encourager les échanges au sein de sa communauté géographique, afin de parvenir à élaborer un marché commun le plus soudé possible. Ce qui explique que dans l’Hexagone, plusieurs opérateurs offrent déjà dans leurs forfaits des facilités au niveau des communications internationales. Ainsi, le plus souvent, seuls les dépassements de contrat sont facturés, lors des déplacements à l’étranger. De plus, lorsque cela se produit, ces tarifs d’itinérance ne dépassent jamais des plafonds préétablis. Au final, les accords qui sont sur le point de se conclure dans ce domaine devraient donc aboutir à une bonne nouvelle pour tous les usagers de téléphones mobiles qui se déplacent dans l’UE.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.