Maintenir des coûts stables des communications en Europe est une volonté de Bruxelles, en gelant les frais d'itinérance.

Coûts stables des communications en Europe : une volonté de Bruxelles

17112

Alors qu’une inflation s’installe actuellement sur de nombreux produits, Bruxelles vient de choisir de ne pas relever les frais d’itinérance des appels téléphoniques européens. Ainsi, pendant les dix prochaines années, on devrait bénéficier de coûts stables des communications en Europe. Dès lors qu’ils font partie de l’UE. Une décision validée à l’échelle du Parlement européen.

Une bonne nouvelle pour les consommateurs

Maintenir des coûts stables des communications en Europe est une volonté de Bruxelles, en gelant les frais d'itinérance.

Maintenir des coûts stables des communications en Europe est une volonté de Bruxelles, en gelant les frais d’itinérance. Cela pendant 10 ans.

Cette bonne nouvelle pour les usagers a de fortes chances de s’imposer, étant donné que la Commission Industrie, de la Recherche et de l’Energie (ITRE) du Parlement européen s’est montrée largement favorable au maintien des tarifs actuels. Ceux-ci étant appliqués aux communications téléphoniques entre tous les pays de l’Union. Ce qui signifie qu’à l’avenir, le règlement qui régit les frais d’itinérance ne devrait pas se modifier.

En pratique, cette volonté des eurodéputés de la Commission garantira donc pendant encore dix ans une absence de surcoûts, liés aux frais d’itinérance. Cela, au sein de l’ensemble de l’Union pour tous les appels téléphoniques nationaux. Y compris lorsqu’on ne se trouve pas dans son pays d’origine. De plus, ce maintien tarifaire devrait également s’appliquer aux envois de SMS ou de MMS. Ainsi, un usage uniformisé des téléphones mobiles devrait être maintenu dans tous les pays membres. Sans impacter les montants des forfaits dans les dix prochaines années.

Coûts stables des communications en Europe : un maintien qui semble acquis

En Europe, la non facturation des frais d’itinérance, favorable aux usagers, a commencé à s’appliquer en date du 15 juin 2017. A l’époque, il était néanmoins question de réviser ce règlement à partir du 30 juin 2022. Désormais, suite aux récentes délibérations menées à Bruxelles au sein de l’ITRE, le maintien de l’exonération des frais d’itinérance semble être acquis. Du moins pour les prochaines années. Cependant, par la suite, des modifications pourraient malgré tout survenir, concernant les règles appliquées par les opérateurs. Ce qui pourrait entraîner de nouvelles exigences. Notamment, la Commission Industrie, de la Recherche et de l’Energie demandait une révision. Toutefois, le cadre légal actuel restera sans doute inchangé pendant plusieurs mois. Celui-ci devant resté en vigueur jusqu’en juin 2022.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.