Fibrer la France entière : une rallonge de budgets conséquente

Fibrer la France entière : une rallonge de budgets conséquente

17908

Fibrer la France entière : un objectif maintenu

 

Récemment, afin de parvenir à fibrer la France entière, le Gouvernement a annoncé qu’il allait muscler son Plan France Très Haut Débit. Cela, grâce à une enveloppe supplémentaire. Destinée à renforcer le déploiement de la fibre optique dans toutes les zones moins favorisées.

 

Des financements additionnels

vue d'une main et de fils optiques qui vont fibrer la France entière

Afin de fournir un réseau fibré dans toute la France, l’exécutif a prévu des budgets supplémentaires.

En septembre dernier, alors qu’il présentait son Plan France Relance, l’exécutif a intégré dedans des financements spécifiques. Notamment prévus pour poursuivre le développement numérique du pays. A l’origine, parmi les mesures envisagées, le Plan France Très Haut Débit devait profiter d’une enveloppe additionnelle de 240 millions d’euros. Cependant, ce mois-ci, Paris a également décidé de lui allouer d’autres fonds. D’un montant global de 570 millions d’euros. Cela, au profit de plusieurs départements.

Une liste déjà connue

Par ordre alphabétique, la somme prévue pour l’Aude sera de 9,5 millions d’euros. Et pour l’Auvergne, de 123 millions d’euros. Pour la Bretagne, de 150 millions. Le Cher, de 16 millions d’euros. Pour la Dordogne, de 45 millions d’euros enfin le Doubs, de 5 millions d’euros. En Haute-Savoie, l’enveloppe prévue sera de 15 millions d’euros. Dans l’Indre, elle sera de 20 millions d’euros. Pour la Manche, un peu plus de 46 millions d’euros. Dans la Sarthe, de 6,5 millions d’euros. Et enfin, en Seine-et-Marne, elle atteindra également 6,5 millions d’euros.

Des budgets complémentaires

D’ici l’été 2021, afin d’atteindre le total promis de 570 millions d’euros, les budgets qui restent à pourvoir seront tous alloués. A ce jour, le Plan France Très Haut Débit, pour fibrer la France entière, a commencé en 2013. De fait, d’ici 2022, ce Plan aura pour objectif de fournir sur l’ensemble du territoire un débit rapide d’un minimum de 30 Mégabits par seconde. Afin de supprimer progressivement la fracture numérique. Y compris dans les zones rurales. Même peu habitées. Ainsi, dès 2022, au moins 80 % des connexions Internet fixes devront s’effectuer via une liaison par fibre optique. Par la suite, les 20 % restants devront eux aussi bénéficier de cette transmission ultra rapide.

Un achèvement prévu en 2025

Pour enfin fibrer la France entière, les derniers travaux qui clôtureront ce déploiement numérique s’achèveront en 2025. En fournissant une connexion Internet directe jusqu’au domicile de chaque abonné. Mais en attendant, des alternatives techniques continueront d’être actives. Notamment, la 4G fixe et les liaisons par câble. A court terme, les sommes qui seront bientôt allouées permettront d’aider les Réseaux d’Initiative Publique. Aujourd’hui soutenus dans les zones rurales par les collectivités territoriales.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.