Logements sociaux

Pourquoi les projets de logements sociaux ont-ils été si longtemps négligés à Étiolles ?

27456

Logements sociaux. Trop longtemps carencée par rapport à la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain et faisant partie des villes trop longtemps restées dans l’ombre et dans l’attente de nouveaux projets de construction de logements sociaux, la municipalité d’Étiolles, qui se trouve à Essonne, a dévoilé ce mercredi 28 septembre 2022 la possibilité d’ouvrir de nouveaux chantiers visant à l’instauration d’un équilibre social pour remédier à la pénurie de logements dans la région. Quel est l’objectif de cette réunion organisée ? On vous en dit plus dans cet article !

Logements sociaux, une bonne nouvelle pour les habitants d’Étiolles !

logements sociaux

Bonne nouvelle pour les habitants d’Etioles

Enfin une bonne nouvelle pour les habitants d’Étiolles, quelques projets de construction de logements sociaux ont enfin pu être discutés lors de la dernière réunion publique organisée par la municipalité, vu que la loi portant sur la solidarité et le renouvellement urbain a été négligée au niveau de cette commune jusqu’à aujourd’hui.

Un appel général a été lancé afin de prévenir la population de la réunion qui a eu lieu mercredi dernier dans le gymnase des Hauldres, à Étiolles, en Essonne.

L’objectif du rassemblement était très clair, la loi relative au SRU et ses conséquences sur la construction de logements ont été mentionnées. Étant entrée en vigueur il y a plus d’une vingtaine d’années, cette loi vise à recréer un équilibre social sur le territoire national, tout en répondant à la pénurie de logements sociaux au niveau des municipalités.

Parmi les principaux invités de cette réunion, on cite :

  • La préfecture de l’Essonne ;
  • la Direction Régionale des Affaires Culturelles ;
  • la Direction Départementale du Territoire ;
  • le département de l’Essonne.
Logements sociaux

Clé d’-une porte d’entrée

Un projet un peu sensible à l’entreprise !

Bien que la loi SRU impose aux communes de compter entre 20 % et 25 % de logements sociaux d’ici à 2035, une échéance qui a été par la suite repoussée à 2031, le discours tenu à Étiolles n’est pas si optimiste que cela par rapport au pourcentage dicté.

En effet, l’assemblée responsable présente affirme que l’application de la loi reste difficile pour la commune de manière particulière, puisque les deux tiers du territoire communal sont recouverts par la forêt de Sénart.

Sans omettre de mentionner la présence des bois communaux classés et les espaces naturels sensibles en bord de Seine, réduisant considérablement les possibilités de construction.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.