L'élevage de visons provoque de la maltraitance animale en France.

Élevage de visons : demande de fermeture d’une ferme en Eure-et-Loir

15382

Élevage de visons : des traitements indignes

 

Ce lundi, l’association de défense des animaux One-Voice a publié des vidéos choquantes sur l’élevage de visons. Celles-ci montrent des visons captifs, exploités dans les quatre derniers sites français. Notamment dans l’Orne, dans la commune de Champrond-en-Gâtine. Là, des visons sont emprisonnés dans de très petites cages, où ils survivent dans des conditions totalement insalubres.

 

Demande d’un arrêté interdisant l’exploitation des visons

Un élevage de visons en France

L’élevage de visons en France est responsable de maltraitance animale.

Depuis trois ans, l’association One-Voice milite pour obtenir la fermeture des élevages de visons en France. Ainsi, elle a demandé au ministère de l’Écologie de publier un arrêté permettant de mettre un terme à cette activité sur le territoire. Cela, avant la fin de l’année. Cette semaine, les adhérents de One-Voice ont dénoncé des conditions d’élevage particulièrement révoltantes en Eure-et-Loir. Pour faire cesser cette situation de maltraitance animale, particulièrement cruelle, l’association a lancé une pétition en ligne. Celle-ci explique « L’heure n’est plus aux mots, mais aux actes ». Au total, One-Voice regroupe 20.000 membres.

Trois autres sites visés

Les trois autres sites dénoncés par l’association de défense des animaux se trouvent à Montarlot-lès-Rioz, en Haute-Saône, à Spincourt, dans la Meuse, et à La Chapelle-d’Andaine, dans l’Orne. En Europe, aux Pays-Bas, toutes les fermes d’élevage de visons seront fermées l’année prochaine. En effet, cette filière, comportant dans ce pays plus de 40 sites, est considérée comme un vecteur avéré des infections de Covid-19.