La disparition de l’ADSL sera bientôt une réalité pour 10 millions de foyers français.

Disparition de l’ADSL : une évolution pour 10 millions de foyers

19713

Pour mettre un terme à son réseau cuivre, Orange a décidé d’accélérer la disparition de l’ADSL. Grâce à une mutation vers le Très Haut Débit. Cela concrètement, pour parvenir à fournir la fibre en quelques mois à 10 millions de foyers français. De plus, les offres commerciales des trois autres opérateurs – Free, SFR et Bouygues Télécom – devront rester accessibles aux abonnés.

Un engagement décisif

La disparition de l’ADSL deviendra bientôt une réalité pour 10 millions de foyers français.

La disparition de l’ADSL deviendra bientôt une réalité pour 10 millions de foyers français.

En début de mois, Nicolas Guérin, Secrétaire général d’Orange, a déclaré au sujet du réseau cuivre « Nous avons l’ambition de fermer, d’ici la fin de l’année 2021, 10 millions de foyers. » Cette annonce, en faveur de la disparition de l’ADSL, a eu lieu lors d’une conférence de l’ARCEP. Celle-ci portait sur les territoires connectés. Ainsi, le groupe Orange a confirmé sa volonté de moderniser rapidement son offre. En remplaçant son ancien réseau cuivre vieillissant par un déploiement plus rapide de la fibre optique. Cela, dans plusieurs villes figurant dans sa stratégie d’évolution. En fait, le groupe avait déjà évoqué cette mutation l’année dernière. Avec un objectif final en 2030. Cependant, cette promesse va impliquer d’énormes efforts. En effet, ce changement devra d’abord commencer par une mise hors service de milliers de kilomètres de câbles. Bientôt obsolètes.

Une transition clé dans la disparition de l’ADSL

Afin de tenir sa promesse, dans un premier temps, Orange devra d’abord combler un retard accumulé dans la gestion de ses poteaux télécoms. Pour l’instant, la liste des communes dans lesquelles cette évolution est prévue n’est pas encore finalisée. Cependant, en vue de la disparition de l’ADSL, des tests sont déjà amorcés. Afin de pouvoir évaluer plus précisément les conséquences directes du futur programme de démantèlement. Rapidement, pour être significatifs, ces tests devront s’appliquer à une ville de taille importante. Dans laquelle travaillent de nombreuses entreprises. Sans oublier les départements d’Outre-mer. A terme, cette transition va forcément entraîner un arrêt de la commercialisation des abonnements ADSL. Vraisemblablement dès 2023. Cela, chez les quatre opérateurs historiques. En tous cas, avec cette annonce, Orange vient de lancer une première étape vers la fin du réseau cuivre.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.