Deux nouveau chalets à compost installés à Caen montre la volonté de la ville de renforcer ses initiatives en faveur de l’environnement.

Chalets à compost : Caen renforce ses initiatives pour l’environnement

20173

La ville de Caen a fait installer deux nouveaux chalets à compost. Cela, afin de permettre à quatre-vingts foyers d’y déposer leurs déchets ménagers.

Un réservoir potentiel à exploiter

Deux nouveau chalets à compost installés à Caen montre la volonté de la ville de renforcer ses initiatives en faveur de l’environnement.

Deux nouveau chalets à compost installés à Caen affirme la démarche de la ville de consolider ses initiatives en faveur de l’environnement.

Récemment, une étude environnementale a révélé qu’à Caen et dans son agglomération, un tiers des déchets ménagers pouvaient se transformer en compost. En fait, chaque année, cela représente environ un total de près de soixante-quinze kilos par habitant. Par conséquent, consciente qu’il y avait là une forte ressource potentielle, la communauté urbaine a mis en place divers dispositifs. A terme, pour faciliter la production de compost. Par exemple, depuis février 2019, Caen utilise les services de l’entreprise Toutenvélo. Spécialiste de la logistique urbaine (livraisons, courses, déménagements, etc.). Ainsi, celle-ci collecte directement des déchets alimentaires chez dix restaurateurs. Et environ auprès de deux-cents foyers caennais. Désormais, deux nouveaux chalets à compost viendront renforcer cette initiative verte.

Objectif des chalets à compost : renforcer les ressources existantes

Ainsi, deux nouveaux points de collecte, visant quatre-vingts foyers caennais, sont désormais accessibles aux habitants de l’agglomération. Plus précisément, ils se trouvent à proximité du Cours Koenig et des fossés Saint-Julien. Leur rôle sera de faire grossir les ressources déjà existantes. Par ailleurs, la ville avait déjà placé d’autres composteurs de quartiers. De même qu’à Hérouville. En fait, ce procédé écologique a déjà rencontré un certain succès. Au point qu’il se prolongera sans doute pendant au moins deux ans. Afin de devenir du compost, les déchets collectés sont ensuite acheminés vers une plateforme, spécialisée dans cette tâche. Celle-ci se trouve sur le site portuaire de la Presqu’île.