Quatre centrales à charbon sont à nouveau actives en France

Centrales à charbon : une réouverture nocive pour le climat ?

15350

Centrales à charbon : un apport en électricité nécessaire

 

Alors que la France s’est engagée à réduire ses émissions de CO2, elle a récemment rouvert ses centrales à charbon. Une décision forcément contraire à ses objectifs écologiques. Mais qui se justifie par un manque dans sa production d’électricité. En effet, de nombreuses centrales nucléaires sont actuellement à l’arrêt, et les éoliennes manquent de vent.

 

Des circonstances problématiques

Quatre centrales à charbon fournissent aujourd'hui de l'électricité en France

Quatre centrales à charbon fournissent aujourd’hui de l’électricité en France, même si cette production n’est pas écologique

Alors que le confinement avait fait baisser les émissions de carbone dans l’Hexagone, les quatre centrales à charbon du pays vont faire l’inverse. De fait, leur remise en route peut surprendre. Etant donné la nature intrinsèquement polluante du charbon. Mais aujourd’hui, ce mode de production doit pallier la trop faible quantité d’électricité provenant pour l’instant du nucléaire. Car actuellement, sur les 56 réacteurs français d’EDF, pas moins de 24 sont à l’arrêt. La conséquence, entre autres, de multiples avaries techniques simultanées. En plus, des mesures d’économie de combustibles, en prévoyance du prochain hiver, aggravent encore cette situation. Enfin, la crise sanitaire n’arrange rien. Car elle engendre des retards importants dans la maintenance des centrales nucléaires. Résultat, la France manque aujourd’hui d’électricité. Or, les centrales à charbon, certes à l’opposé des énergies vertes, peuvent fournir 2 % de la production nationale nécessaire.

Des vents trop faibles

Parallèlement aux difficultés que subissent en ce moment les centrales nucléaires, les éoliennes sont aussi privées de vent. De fait, ce phénomène météorologique, dû à un anticyclone, affecte durablement toute l’Europe. Ce qui pénalise beaucoup la production habituelle issue des éoliennes. Au final, l’addition de ces nombreuses conditions défavorables entraîne un manque d’électricité dans le pays. Au point de devoir en importer d’Allemagne. Un pays qui émet, au passage, plus de CO2 que la France. Par conséquent, l’ensemble des difficultés subies par notre réseau va sans doute provoquer une hausse des prix de l’électricité. Alors que l’hiver n’a même pas commencé. Dès lors, on comprend mieux la décision anti-écologique de rouvrir les centrales à charbon françaises. Même si à ce jour, leur production reste insuffisante pour satisfaire tous les besoins.