Flamme Olympique à Marseille

Refus de la Flamme Olympique à Marseille: Un Acte Écologique Fort

354

Flamme Olympique à Marseille, une association environnementale prend une décision audacieuse contre un grand sponsor des JO 2024 pour des raisons écologiques. Face à un sponsor controversé, l’association marseillaise fait un choix audacieux pour défendre ses valeurs écologiques lors du passage de la flamme olympique.

Parrainage de Coca-Cola et respect de l’environnement

À l’approche des Jeux Olympiques de 2024, la flamme olympique doit symboliser l’unité et la paix. Cependant, à Marseille, l’association « Clean my Calanques » a décidé de ne pas porter cette flamme. La raison ? Le principal sponsor, Coca-Cola, est trop polluant.

Les Jeux Olympiques sont censés célébrer le meilleur de l’esprit sportif et la communion entre les peuples. Pourtant, ils peuvent parfois être en désaccord avec les principes de durabilité et de respect de l’environnement. C’est ce conflit qui a poussé l’association à refuser de porter la flamme olympique à Marseille en raison du parrainage de Coca-Cola, connu pour son impact environnemental négatif.

Le Poids de Coca-Cola dans la Pollution Mondiale

Pollution Plastique

Coca-Cola est régulièrement classé parmi les plus grands producteurs de déchets plastiques au monde. L’entreprise est souvent pointée du doigt pour sa contribution significative à la pollution des océans et des autres écosystèmes. Ce parrainage a semblé hypocrite à l’association, qui passe une grande partie de son temps à nettoyer les déchets exactement de ce type.

Flamme Olympique à Marseille. Une Décision de Valeurs

« Clean my Calanques » a exprimé dans une vidéo virale que leur décision était basée sur une discordance fondamentale entre les valeurs de l’association et les pratiques des sponsors des JO. Ils ont souligné que leur engagement envers l’environnement était incompatible avec la promotion d’une entreprise contribuant largement à la crise écologique.

Impact Environnemental des Jeux Olympiques

Les JO sont souvent accompagnés de la production massive de souvenirs et de marchandises, qui se retrouvent fréquemment abandonnés dans la nature. L’association a mis en avant les risques accrus de pollution qui pourraient affecter spécifiquement les zones côtières et marines, exacerbant les problèmes de déchets dans les Calanques.

Flamme Olympique à Marseille. Education et Actions Continues

Le nettoyage des plages françaises souillées, notamment durant la période estivale, revient cher aux communautés riveraines.

Le nettoyage des plages françaises souillées, notamment durant la période estivale, revient cher aux communautés riveraines.

Malgré leur refus de participer au relais de la flamme, « Clean my Calanques » reste déterminée à jouer un rôle éducatif. Ils continuent de mener des ateliers et des projets, notamment avec le soutien du fonds Paris-2024, pour sensibiliser les jeunes générations à l’importance de la protection de l’environnement.

Flamme Olympique à Marseille, un symbole puissant de résistance

Le refus de « Clean my Calanques » de porter la flamme olympique est un symbole puissant de résistance écologique. Il rappelle que les événements globaux comme les Jeux Olympiques doivent envisager des pratiques plus durables pour être véritablement universels et inclusifs. Cette action met en lumière la nécessité de réconcilier les ambitions sportives avec les impératifs écologiques.



Avatar photo

Jean Jacques Alvo. C'est après un séjour formateur de 2 ans aux États-Unis qu'il choisit d'emprunter le chemin du journalisme. Il fait ses premières armes dans la presse écrite, avant d'occuper une position clé dans le monde du journalisme en 2001. À cette date, il prend les rênes de la rédaction du Bulletin des communes. Sous sa direction, il réoriente la ligne éditoriale du bulletin pour cibler davantage les élus et les citoyens des collectivités locales et territoriales.