Une application anti-Covid prometteuse pourrait bientôt

Une application anti-Covid prometteuse : toussez, vous êtes testé

15862

Une application anti-Covid prometteuse : un diagnostic quasi immédiat. Aux Etats-Unis, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont déclaré avoir mis au point une application anti-Covid. Très prometteuse. Celle-ci serait capable de détecter une infection juste avec un échantillon de toux. Donc, de façon non-invasive. Cela, grâce à une intelligence artificielle très performante. Adaptée aux symptômes de la maladie.

Un dépistage éclair

Une application anti-Covid prometteuse pourra peut-être diagnostiquer la maladie avec un simple smartphone

Une application anti-Covid prometteuse pourra peut-être diagnostiquer la maladie avec un simple smartphone

Sur leur site, ces chercheurs américains affirment qu’en analysant la toux d’une personne, leur application peut la dépister immédiatement. Cela, même à distance. De fait, ce diagnostic ultra rapide serait bientôt possible juste avec un smartphone. Si l’efficacité de cet outil numérique est validée, cette application serait un levier décisif contre la propagation du coronavirus. Pour faire son analyse, cette intelligence artificielle utilise une large base de données, ainsi, elle peut comparer un échantillon de toux avec des dizaines de milliers d’enregistrements.

L’intelligence artificielle est mise à contribution

Pour cela, l’intelligence artificielle est mise à contribution car l’oreille humaine n’est pas capable de distinguer la toux d’une personne malade d’une autre en bonne santé. Dans un article publié dans le IEEE Journal of Engineering in Medicine and Biology, les chercheurs donnent des détails sur ce modèle d’IA qui s’appuie sur des enregistrements de toux effectués via le micro de son ordinateur ou de son smartphone. Plusieurs réseaux neuronaux sont mis à contribution et ils avaient déjà fait leurs preuves dans la détection de maladies neurologiques, comme l’Alzheimer. Il s’agit par exemple de détecter les performances pulmonaires et respiratoires ainsi que la dégradation musculaire des cordes vocales.

Des résultats concluants

Après une première phase de tests, cette application a bien détecté une majorité de cas positifs avec un taux de réussite de 98,5 % ! Y compris avec des personnes asymptomatiques.  Sans se tromper, cette application les a toutes diagnostiquées, par conséquent, ces résultats sont très prometteurs. Désormais, cette application doit recevoir le feu vert de la Food and Drug Administration. Avant de pouvoir être utilisée librement, à grande échelle. Ainsi, cette invention numérique pourrait énormément réduire la propagation de la pandémie.