L'aide numérique aux lycéens franciliens a permis de leur fournir des ordinateurs

Aide numérique aux lycéens : des ordinateurs fournis en Ile-de-France

15116

L’aide numérique aux lycéens franciliens a permis de leur fournir des ordinateurs

 

Depuis l’année dernière, la région Île-de-France offre une aide numérique aux lycéens. Plus précisément, à ceux scolarisés en classe de seconde. En fait, cette aide consiste à leur fournir des ordinateurs portables. Malgré cet effort, peu après son lancement, cette initiative a essuyé de nombreuses critiques. Entre autres, sur les réseaux sociaux.

 

Un reproche à relativiser

lycéens aide numérique aux lycéens franciliens a permis de leur fournir des ordinateurs portables, très utiles.

Des lycéens en classe utilisant un ordinateur portable pour une aide numérique aux lycéens

Présentée par certains comme un « […] gâchis de ressources et d’argent public », cette aide numérique aux lycéens a provoqué des critiques contre Valérie Pécresse, Présidente de la région. Notamment, parce qu’en démarrant ces terminaux portables, une vidéo qui démarre automatiquement la montre faisant un discours. Or, ce dispositif a parfois été vu comme une manoeuvre politique. Alors qu’en fait, il s’agit plutôt d’une intervention qui précise la nécessité de lutter contre la fracture numérique. Plus que d’une autopromotion orientée.

Des capacités trop limitées ?

Par ailleurs, au niveau technique, d’autres critiques déplorent la capacité limitée de ces terminaux. Ce qui les empêcheraient de télécharger des logiciels « lourds ». En fait, Unowhy, la société française qui produit ces appareils, a volontairement limité leur puissance. Cela, pour éviter tout risque de piratage. Certes, ces ordinateurs à vocation scolaire n’offrent pas des capacités de stockage immenses. Néanmoins, ils disposent quand même de 64 Go de mémoire RAM. Ce qui suffit pour accomplir de nombreuses tâches courantes, lors d’une scolarité en seconde. De plus, ces ordinateurs bridés ne le seront que pendant leur période de prêt. En effet, si l’élève qui s’en sert obtient son BAC, il pourra ensuite le garder. Ce qui reste une aide numérique aux lycéens appréciable.

Une opération globalement positive

Malgré les reproches faits à cette opération d’aide numérique aux lycéens, le nombre de familles actuellement privées d’ordinateur reste important en Ile-de-France. Par conséquent, permettre à beaucoup d’élèves, pour suivre leurs cours, d’utiliser un appareil mieux adapté que leur portable, aura sans doute des effets bénéfiques. Surtout dans les établissements contraints de rester fermés pour cause de Covid.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.