Tarifs de l’électricité : une hausse programmée dès le mois de février

0
7854
Le Gouvernement vient d'annoncer que les tarifs de l'électricité allaient augmenter.

Tarifs de l’électricité : une facture moyenne en hausse

A partir du 1er février prochain, les tarifs de l’électricité réglementés vont augmenter de 2,4 %. Par conséquent, cette hausse concernera les tarifs bleus résidentiels. Plus ceux des petits professionnels. Dernièrement, le ministère de la Transition écologique et solidaire a confirmé cette augmentation.

Une demande de la Commission de Régulation de l’Energie

Le Gouvernement vient donc officiellement d’annoncer « Compte tenu de l’évolution modérée du tarif, et afin d’éviter d’engendrer de nouveaux rattrapages, il est prévu que le nouveau tarif entre en vigueur au 1er février 2020. » Cette décision fait suite à un projet de décision émanant de la Commission de Régulation de l’Energie. Cette hausse des tarifs de l’électricité de 2,4 % intégrera notamment « […] un rattrapage de 1,5 %, lié au décalage de l’entrée en vigueur du tarif en 2019. »

Une augmentation contenue

Les tarifs de l'électricité augmenteront dès le mois de février prochain.
Les tarifs de l’électricité augmenteront dès le mois de février prochain.

En moyenne, par an, la nouvelle hausse des Tarifs Réglementés de Vente, commercialisés par EDF, représentera environ une augmentation d’une vingtaine d’euros. Cela, pour chaque consommateur résidentiel. La Commission de Régulation de l’Energie a validé cette estimation. A ce jour, le ministère de la Transition écologique et solidaire a expliqué qu’en comparaison avec d’autres pays de l’Union européenne, “Les consommateurs résidentiels français bénéficient en moyenne d’une électricité beaucoup moins chère […].” Ainsi, pour justifier son choix, le Gouvernement a donné l’exemple des consommateurs résidentiels allemands. De fait, par rapport à eux, les Français bénéficieraient de tarifs de l’électricité nettement plus avantageux. Actuellement, ils payeraient aujourd’hui leur électricité à un prix inférieur d’environ 60 %.

Une révision des prix réinvestie

En février prochain, depuis le 1er juin 2019, l’évolution des tarifs de l’électricité s’élèvera en moyenne à 6 %. Il faut rappeler que ces hausses tarifaires successives servent, entre autres, à entretenir le parc des centrales nucléaires d’EDF. De plus, elles permettent aussi de financer le développement des énergies vertes. Donc, la mise en place d’éoliennes et de panneaux solaires. Ensuite, EDF rachète leur production, à un tarif assez cher. Enfin, ces révisions tarifaires régulières servent à renforcer et à entretenir globalement les réseaux de distribution et de transport de l’électricité. Cela, sur tout le territoire.