La hausse du gazole a atteint un nouveau record en décembre dernier.

Hausse du gazole : un record vient d’être atteint

7523

Hausse du gazole : mal vu mais pourtant cher

Depuis le début de l’été, la hausse du gazole ne cesse de peser de plus en plus lourd sur le pouvoir d’achat des automobilistes qui roulent avec un véhicule diesel.

Une augmentation à risques

De façon récurrente, rouler en véhicule diesel reste une pratique jugée mauvaise pour l’environnement. Mais en plus d’être mal vue, cette façon de se déplacer coûte de plus en plus cher. Un emballement tarifaire confirmé par les chiffres communiqués par le ministère de la Transition écologique et solidaire. En effet, la hausse du gazole a aujourd’hui atteint des records. Une double peine pour les automobilistes qui subissaient déjà un « diesel bashing » omniprésent. Actuellement, cette hausse des tarifs devient problématique. Car ce type de motorisation reste, quoi qu’on en dise, très répandue en France. A ce jour, toutes celles et ceux qui doivent utiliser du gazole pour faire leur plein dans les stations-service observent qu’il ne cesse de réduire leur pouvoir d’achat. En fait, depuis le début de l’été dernier, ce carburant a même atteint des records. Une progression très préoccupante, pour le porte-monnaie des adeptes malchanceux du moteur diesel. Et aussi pour la paix sociale, lorsqu’on se souvient que c’est précisément une hausse des prix des carburants qui avait déclenché la crise des Gilets jaunes.

Des prix qui ne cessent de grimper

Depuis l'été dernier, la hausse du gazole impacte le pouvoir d'achat des automobilistes qui roulent au diesel.

Depuis l’été dernier, la hausse du gazole impacte le pouvoir d’achat des automobilistes qui roulent au diesel.

Si vous allez souvent faire le plein à la pompe, vous avez sans doute observé une hausse régulière des tarifs du gazole. Ainsi, depuis plusieurs mois, ce carburant ne cesse d’augmenter. Ce, de plusieurs centimes. Cela a commencé depuis le début de l’été dernier. De fait, après avoir coûté en juin un prix moyen de 1,42 € le litre, il est passé au début du mois de décembre à 1,45 €. Or, cette hausse ne semble pas se calmer, puisque son prix moyen a atteint 1,48 € le litre la semaine dernière, entre le 16 et le 22 décembre. Ce nouveau tarif place le gazole a un prix jamais vu depuis le mois de mai. Par conséquent, cela a largement de quoi exaspérer les automobilistes. D’autant plus que le prix de l’essence, lui, est resté stable, durant la même période.

Des tarifs opaques

A ce jour, en moyenne, le litre de Sans-Plomb95 se trouve à 1,52 €, et le litre de Sans-Plomb95-E10 s’achète à 1,50 €. Selon les derniers tarifs relevés. De fait, au 16 décembre 2019, les prix moyens du litre des carburants sur le territoire étaient les suivants : le SP95-E10 à 1,50 €, le SP95 à 1,52 €, le SP98 à 1,59 €, et le gazole à 1,47 €. Une disproportion et une flambée des prix qui semblent sans doute très injustes au yeux des nombreux automobilistes. En tous cas, ceux qui sont contraints de rouler avec une voiture diesel, et qui sont donc victimes de la hausse du gazole.