L’oxygène des smart cities : un traitement performant des données

L’oxygène des smart cities : un traitement performant des données

21180

Pour aboutir à de futures villes optimisées par les apports du numérique, l’oxygène des smart cities est clairement le traitement optimal des données. Sans lui, impossible d’offrir aux citoyens tous les services publics qu’ils attendent.

Réduire les dépenses des collectivités

L’oxygène des smart cities est constitué par le traitement performant des données.

L’oxygène des smart cities est constitué par le traitement performant des données.

L’une des principales utilités des données numériques est de permettre de réduire les dépenses des collectivités. Pour cette raison, il est logique de les considérer comme l’oxygène des smart cities. Déjà, dans plusieurs villes pilotes, souhaitant devenir intelligentes, l’optimisation de l’éclairage urbain a révélé son intérêt évident. En démontrant qu’on pouvait dorénavant adapter ce service essentiel aux horaires où il est le plus utile. Et en réduisant la puissance des éclairages lorsqu’elle n’est pas nécessaire. A partir de ces démonstrations très encourageantes, on peut estimer que cet usage se répandra rapidement sur tout le territoire. Et cela à court terme. Ce qui fera des smart cities des moteurs de la transition énergétique. Par la suite, la généralisation des bâtiments intelligents, publics et privés, y contribuera sans doute fortement.

L’enjeu de l’oxygène des smart cities : une future optimisation du quotidien

Dans les prochaines années, l’oxygène des smart cities véritablement performantes sera fournie par une gestion rapide et plus intelligente des données. Ainsi, les services publics de ces villes deviendront beaucoup plus efficaces. En apportant ainsi une meilleure qualité de vie aux habitants. Notamment, grâce à des analyses plus fines des datas collectées dans des domaines clés. Comme les statistiques précises sur le nombre d’accidents de la route. Ceux-ci étant enregistrés dans des endroits que l’on reconnaîtra comme plus dangereux. Ensuite, cela permettra d’améliorer le réseau routier.

Des démarches administratives moins lourdes

Dans un secteur différent, de multiples démarches administratives pourront aussi se simplifier. Grâce à l’usage de plateformes numériques plus claires. Là encore, mises à jour rapidement avec des données fiables. Au final, l’ensemble de ces optimisations permises par les datas aura des retombées très positives sur le quotidien des smart cities. Entre autres, en les rendant plus attractives et plus sûres. Et plus à l’écoute des attentes de leurs habitants. Cependant, rien de tout cela ne sera possible si l’on néglige de fournir l’oxygène des smart cities. A savoir, l’accès facile à des données régulièrement actualisées.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.