Un nouvel entrepôt de Monoprix prépare des commandes plus vite grâce à des robots

Nouvel entrepôt de Monoprix : des commandes optimisées par des robots

15290

Nouvel entrepôt de Monoprix : la marque anticipe l’essor du e-commerce

 

A Fleury-Mérogis, dans l’Essonne, Monoprix vient d’installer un entrepôt d’une surface de 36.000 m2. Ce nouvel entrepôt de Monoprix vise à satisfaire beaucoup plus de commandes en ligne. En utilisant des robots autonomes, à l’efficacité redoutable.

 

L’entrepôt du futur ?

Un nouvel entrepôt de Monoprix permet à la marque de satisfaire plus vite les commandes en ligne

Un nouvel entrepôt de Monoprix permet à la marque de satisfaire plus vite les commandes en ligne

Grâce à ce nouvel entrepôt de Monoprix, la marque espère doubler en dix ans son volume de commandes faites à domicile. Pour atteindre 15 % de ventes en ligne en 2030. Soit un volume d’affaires de 10 milliards d’euros. Dans ce but, l’enseigne utilise désormais de nombreux robots, particulièrement performants. Pour fonctionner, ils utilisent les technologies numériques du spécialiste anglais Ocado. A ce jour, Casino, propriétaire de Monoprix, est le seul groupe qui a signé avec cette firme experte en robotique.

Répondre à une nouvelle demande

Dans le nouvel entrepôt de Monoprix, chaque robot est capable de préparer une commande de 50 articles en seulement 6 minutes. Ce qui est jusqu’à quatre fois plus rapide qu’un ancien traitement. En effet, à ce rythme, un opérateur peut gérer jusqu’à 10 commandes par heure. Grâce à cette évolution technologique, Monoprix a pu lancer le service Monoprix Plus. Celui-ci permet aux clients d’être livrés 7 jours sur 7. Entre 6 heures et 23 heures. Dans un délai minimum de 24 heure, une fois la commande passée. De plus, la livraison est gratuite si le panier excède 150 €. A terme, cet entrepôt innovant pourra gérer 5 millions de commandes par an. En fournissant 22.000 produits référencés.

Des préparations ultra rapides

Pour l’instant, les livraisons se limitent à Paris et à quelques communes voisines. Mais actuellement, des tests sont déjà en cours dans toute l’Île-de-France. Par la suite, Monoprix espère pouvoir livrer la moitié de la France. Aujourd’hui, dans l’espace des préparations, les employés peuvent rapidement vérifier sur un écran si un article qui arrive automatiquement est le bon. Et si sa date de consommation n’est pas périmée. Par ailleurs, pour accélérer la préparation des commandes, les produits les plus demandés occupent une place prioritaire. Idem pour les produits mis en promotion. Cependant, par sécurité, les seuls produits intégralement manipulés à la main sont les surgelés.

Des processus optimisés

Dans la zone de préparation du nouvel entrepôt de Monoprix, chaque opérateur peut traiter trois commandes. Quasiment en même temps. La différence essentielle avec un entrepôt traditionnel est que l’employé n’a plus à se déplacer pour aller chercher un article. Car celui-ci lui parvient directement. Ainsi, les commandes sont prêtes beaucoup plus vite. Avant qu’on ne les charge. Ensuite, les colis préparés sont acheminés par des camions qui roulent au biogaz. Avec une autonomie d’environ 80 kilomètres. Ainsi, Monoprix peut assurer entre 10 et 20 commandes par tournée. Bientôt, avec cette nouvelle logistique, le site de Fleury-Mérogis pourrait employer plus de 1.000 personnes. Toutes formées par Monoprix. Par conséquent, même en utilisant une flotte d’environ une centaine de robots, l’enseigne sera créatrice d’emplois.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.