Un mouvement anti-vaccin est en train de progresser en France et dans le monde.

Mouvement anti-vaccin : une montée en puissance inquiétante

13702

Mouvement anti-vaccin : l’exploitation de la peur

 

Alors que le monde entier attend un vaccin contre la Covid-19, pour pouvoir enfin sortir définitivement d’une crise sanitaire paralysante, un mouvement anti-vaccin est en train de s’affirmer. Il n’hésite pas à déclarer son opposition à toute vaccination dès sa sortie.

 

Un nombre croissant d’adeptes

Dernièrement, sur You Tube, une « conférence » animée par le mouvement anti-vaccin a attiré jusqu’à 30.000 internautes français. Depuis, cette vidéo a recueilli plus de 500.000 vues en moins d’une semaine. Sans que cela n’émeuve la plateforme. L’un des « avertissements » des militants anti-vaccin s’exprimant dans cette vidéo concernait une future hausse de la mortalité due au coronavirus. Selon eux, quand elle surviendra, elle s’expliquera par « […] les dégâts provoqués par un vaccin dont une partie de la composition a été déclarée comme secret-défense. » Un argument caractéristique des théories du complot, qui ont fleuri récemment sur les réseaux sociaux.

Des propos inquiétants

Plus grave, certains, comme le médecin suisse controversé Christian Tal Schaller, vont jusqu’à affirmer que le vaccin tant espéré « va vous tuer tous par milliers ». Une « information » certes décisive, mais qui en fait s’expliquerait simplement. En effet, ce médecin ajoute calmement « Parce que le but de Bill Gates, c’est de réduire la population mondiale. » Nous voila donc prévenus. De fait, ces arguments conspirationnistes farfelus pourraient faire sourire. Des pseudo arguments malheureusement régulièrement relayés dans certains milieux pseudo « éclairés », se vantant de pas être « zombifiés ».

Les théories délirantes du mouvement anti-vaccin

Un mouvement anti-vaccin se renforce en France et dans le monde.

Un mouvement anti-vaccin se renforce en France et dans le monde.

Actuellement, des attaques centrées sur Bill Gates, à l’aide de fake news, tentent de démontrer l’implication du milliardaire américain dans l’apparition de la pandémie de coronavirus. Pour preuve, le New York Times a recensé que cette théorie avait dernièrement été mentionnée 1,2 million de fois, à la télévision et sur les réseaux sociaux. Cela, entre février et avril 2020. Cette « thèse » s’appuie sur le spectre d’une industrie pharmaceutique qui aurait créé le virus pour pouvoir ensuite en tirer profit. Précisément, en imposant un vaccin obligatoire. Ce qui permettrait en plus d’y intégrer une puce sous-cutanée, destinée à tous nous traquer. Un scénario délirant. Mais qui séduit malgré tout certains adeptes anti-vaccin, très souvent complotistes. Evidemment, sous le regard catastrophé de la communauté médicale mondiale.

Un vaccin contre des hypothèses

Dernièrement, dans une interview donnée à Paris Match, le Professeur Raoult a affirmé que « […] trouver un vaccin pour une maladie qui n’est pas immunisante, c’est même un défi idiot ». A l’évidence, cette déclaration engage d’abord son auteur. Mais elle fournit aussi un rebond médiatique favorable au mouvement anti-vaccin, qui ne ne manquera pas de l’utiliser. En profitant ainsi de la confusion persistante qui secoue actuellement la communauté scientifique sur l’efficacité réelle du traitement à la chloroquine. Espérons que la découverte rapide d’un vaccin efficace clôturera définitivement ce débat houleux, et parfois surréaliste.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.


Laisser un commentaire