Mise en place du Pass sanitaire : un sésame qui va rapidement s’imposer

Mise en place du Pass sanitaire : un sésame qui va rapidement s’imposer

20102

Bientôt, pour prouver que l’on a reçu un vaccin anti-Covid, la mise en place du Pass sanitaire devrait se répandre dans l’Hexagone. Ou encore, pour montrer un test négatif. Ainsi, cette forme d’attestation médicale devrait vite se banaliser en France. Cela, sous une forme numérique, ou par un document papier. Par la suite, ce sésame devrait, entre autres, faciliter les futurs déplacements touristiques en Europe. Cependant, il ne sera pas obligatoire.

Le feu vert du Conseil scientifique

La mise en place du Pass sanitaire va rapidement en faire une attestation courante. Notamment pour voyager.

La mise en place du Pass sanitaire va rapidement en faire une attestation courante. Notamment pour voyager.

Dernièrement, le Conseil scientifique a approuvé le projet gouvernemental de mise en place du Pass sanitaire. Cependant, l’autorité a également réclamé des études scientifiques complémentaires. Cela, afin de pouvoir contrôler l’efficacité d’un tel dispositif. Par ailleurs, ce Conseil préfère encourager une version numérique de ce Pass. Notamment, afin de limiter les risques de fraudes avec les certificats de vaccination. Et aussi mieux protéger la confidentialité des informations médicales des citoyens.

En Europe, il était déjà fortement question d’instaurer ce type de passeport. Mais c’est la France qui sera le premier Etat de l’Union à le promouvoir. Notamment, en l’intégrant à l’application TousAntiCovid. Dans laquelle ce sésame apparaîtra dans la rubrique « Carnet ». Par ailleurs, pour les citoyens n’ayant pas accès aux outils numériques, ce Pass sanitaire existera aussi sous forme papier. D’après Thierry Breton, le Commissaire européen responsable des vaccins, cette forme de passeport médical devrait fortement se répandre sur le continent. En pratique, d’ici le mois de juin. D’ailleurs, il sert déjà pour aller en Corse.

A lire Aussi : Validation du pass sanitaire : l’Assemblée Nationale refuse

Mise en place du Pass sanitaire, les données seront protégées

Pour éviter toute crainte concernant la mise en place du Pass sanitaire sous forme numérique, le Gouvernement a précisé que les données qu’il contiendra seront chiffrées. De plus, l’application qui servira à scanner les QR codes ne conservera rien en mémoire. Ainsi, la seule information qui apparaîtra au moment d’utiliser ce Pass sera un signal. Vert ou rouge. Sans aucune autre précision pour les personnels effectuant les vérifications. Récemment, Cédric O, Secrétaire d’Etat au Numérique, a donné cette garantie à la presse. Par ailleurs, Thierry Breton a précisé que ce Pass en version digitale ne sera pas obligatoire. En revanche, sa version papier le deviendra rapidement. En effet, la majorité des pays européens, dont la France, exige désormais des preuves de tests PCR négatifs, avant d’entrer sur leur territoire. Ensuite, cela a l’avantage d’éviter toute contrainte de quarantaine.

Un Pass nécessaire pour accéder aux grands rassemblements

Dès le 9 juin prochain, l’exécutif a annoncé qu’en France un test PCR négatif ou un certificat de vaccination seront exigés avant accéder à de grands rassemblements. Cela, sous forme digitale ou papier. Cependant, comme l’a récemment précisé Emmanuel Macron, la mise en place d’un Pass sanitaire ne devrait pas entraîner de contrôles au quotidien. Notamment, pour accéder aux restaurants, aux grandes surfaces ou à des cinémas. D’autant plus qu’à ce jour, tous les Français n’ont pas encore pu bénéficier des vaccins.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.