La polyvalence des facteurs en Picardie permet de fournir de nombreux services.

Polyvalence des facteurs : La Poste se diversifie en Picardie

20962

En Picardie, comme dans d’autres régions françaises, la polyvalence des facteurs s’est affirmée. En effet, depuis déjà plusieurs années, La Poste doit s’adapter à une baisse régulière des volumes de courrier. Pour la compenser, elle a développé des services de portage à domicile. Parfois, en signant des conventions avec certains commerces ou des entreprises.

Une région en avance

La polyvalence des facteurs en Picardie permet aujourd'hui de fournir de nombreux services, complémentaires du courrier.

La polyvalence des facteurs en Picardie permet aujourd’hui de fournir de nombreux services, complémentaires du courrier.

Dès 2013, en région picarde, La Poste a conclu plus de 120 accords de portage. Cela, avec divers commerces, des entreprises et des professions libérales. Ce qui a fait de la Picardie une région en avance dans les nouvelles attributions des facteurs.

Progressivement, cette évolution a transformé le rôle traditionnel du facteur porteur de courrier. En le transformant en précieux auxiliaire de proximité. Ainsi, ces agents sont devenus des messagers encore plus attendus. Un nouveau type de coursiers qui, en plus de leur sacoche pleine de lettres, peuvent aussi apporter du pain ou des médicaments. Voire des bouquets de fleurs. Cela a permis une véritable polyvalence des facteurs picards. D’ailleurs, ils ne s’en plaignent pas. Aujourd’hui, le département de l’Aisne apprécie beaucoup cette diversification, car il est le plus enclavé de la région. Et par conséquent, le plus demandeur. De cette manière, certaines zones rurales dont les habitants subissent un isolement peuvent maintenant compter sur le passage du facteur. Mais pour d’autres raisons que le simple courrier. Incontestablement, ce nouveau service est précieux pour les habitants. Particulièrement pour les seniors qui ont du mal à se déplacer.

Grâce à la polyvalence des facteurs, la Poste devient un interlocuteur privilégié

Dans une région où un village sur deux  manque de commerces de proximité, la polyvalence des facteurs répond à un besoin réel. En effet, leur présence sur le terrain, six jours sur sept, fait de ces fonctionnaires des interlocuteurs privilégiés. Entre autres, parce qu’ils sont parfois le seul contact humain de la journée, pour certains habitants. Ainsi, on comprend qu’ils fassent partie des professionnels que les Français préfèrent. De plus, ils sont assermentés. Ainsi, dans la Somme, près d’Amiens, des producteurs de foie gras de canard ont misé sur la polyvalence des facteurs. Pour faire livrer des colis à leurs clients.

Enfin, en dehors du milieu rural, dans certaine villes, les facteurs collectent aussi des papiers usagés. Afin qu’on les expédie ensuite au recyclage. Dans des centres dédiés, comme à Château-Thierry, au Mans ou à Rouen. Cette fois, les facteurs remplissent une mission écologique. Par ailleurs, en cas de besoin, ils peuvent aussi relever des compteurs. Ou encore remplir un rôle de veille sociale. Comme on le voit, la liste des services de proximité qu’ils peuvent fournir est extensible.