Services de la Poste : des réductions d’effectifs inévitables

11429

Services de la Poste : une efficacité réduite

Ces derniers jours, une proportion importante des bureaux de Poste a fermé. Cela, sur l’ensemble du territoire. Ainsi, désormais, la distribution du courrier, des journaux et des colis en Colissimo n’est plus effectuée que trois jours par semaine. Cela rend les services de la Poste disponibles seulement du mercredi au vendredi.

Une réduction des services de la Poste

Depuis ce lundi, la Poste a choisi de réduire une part importante de son activité. Ainsi, les services de la Poste ne sont plus accessibles que trois jours consécutifs par semaine. Cette réduction conséquente est due à la pression exercée par certains syndicats internes. Notamment, celle de SUD-PTT. En effet, plusieurs organisations ont exprimé leurs craintes face aux risques actuels de contamination parmi les facteurs.

Des clients mécontents

En parallèle, cette restriction a provoqué une forte colère chez les éditeurs de presse. De fait, ces derniers considèrent que la Poste bafoue ainsi “[…] ses engagements contractuels […]“. Cela, autant « […] vis-à-vis des éditeurs que de l’Etat et des contribuables. » Par ailleurs, dans un communiqué, les éditeurs ont rappelé que la Poste recevait « […] 100 millions d’euros par an pour assurer la distribution ». Pour le moment, le temps de travail des facteurs se retrouve donc réduit de deux jours par semaine. Cependant, ce changement n’a entraîné aucune modification de leur rémunération.

Eviter les contacts directs

Désormais, le grand public devra se contenter de 1.600 bureaux ouverts tous les jours, contre les 7.700 accessibles auparavant. Ainsi, il pourra continuer d’y acheter des timbres. Ou encore y retirer un pli en instance, en cas d’absence du destinataire. De plus, les recommandés ne seront distribués qu’à partir de demain. Comme le reste du courrier. Par ailleurs, dorénavant, les livraisons « sans contact » seront privilégiées. Ainsi que toutes les opérations faisables à distance. En ligne ou par téléphone.

Ne conserver que les envois essentiels

Les services de la Poste sont actuellement réduits.

Les services de la Poste sont actuellement réduits.

Comme avec beaucoup d’autres services de la Poste, l’opérateur souhaite ne conserver que l’activité essentielle propre à sa fonction. Entre autres, pour les colis en Colissimo, la Poste ne souhaite plus acheminer que ceux qui sont « strictement nécessaires ». Cependant, certaines prestations essentielles, comme les repas apportés à domicile aux personnes dépendantes, seront maintenus. De même que la livraison des produits sanitaires aux personnels soignants. Enfin, le service gratuit « Veillez sur mes parents » sera également assuré. En revanche, les relevés des compteurs à domicile, ou les diagnostics énergétiques, sont pour le moment suspendus.

Préserver la santé du personnel

L’ensemble de ces aménagements est surtout destiné à limiter tout risque de contamination par le coronavirus. Pour cela, la Poste a aussi prévu de réduire de moitié les volumes de ces équipes. Ce, afin de respecter les mesures de distanciation sociale pendant les heures de travail. Ainsi, de nouvelles règles régissent maintenant les tâches effectuées dans les centres de tri. Leur but étant d’éviter le plus possible les contacts indésirables entre les employés. Globalement, ces nouveaux services de la Poste devraient faire baisser le trafic habituel de 25 à 30 %. Pour l’instant, chez Chronopost, les livraisons sont maintenues du lundi au vendredi. Car dorénavant, ce service ne nécessite plus de signature sur un terminal dédié. En effet, une photo de la porte du destinataire suffit à fournir un récépissé. Parallèlement, les services Colissimo seront traités comme tout courrier normal.