La garde des enfants devient vite un problème en cas de fermeture d’école pour raison sanitaire

Garde des enfants : le casse-tête des parents face à une fermeture d’école

15159

Garde des enfants : une problématique majeure à résoudre

 

Lorsque des contaminations de Covid-19 imposent des fermetures d’établissements scolaires, les parents concernés doivent rapidement trouver une solution pour la garde des enfants. D’abord, pour pouvoir continuer à travailler. Dans ce cas, la Fédération du Service aux Particuliers (FESP) souhaite leur proposer une solution de gardes alternatives à domicile.

 

Un dispositif plein d’avantages

La garde des enfants est une problématique majeure lorsqu'une école doit fermer pour cause sanitaire

La garde des enfants est une problématique majeure lorsqu’une école doit fermer pour cause sanitaire

A ce jour, la FESP regroupe 800 entreprises de garde d’enfants à domicile. Cela fait d’elle la principale Fédération spécialisée dans ce secteur. La FESP est attentive aux soucis actuels du Gouvernement. En effet, celui-ci veut éviter les arrêts professionnels forcés en cas de fermeture d’établissements scolaires. Par conséquent, la Fédération vient de lui faire une proposition. Concrètement, celle de donner accès à des titres spécifiques de paiement : les CESU préfinancés. Ces titres offriraient une possibilité de garde des enfants à domicile. Plus le maintien de l’activité salariée.

Une proposition logique

Cette proposition va dans le sens de la récente annonce d’Elisabeth Borne, la ministre du Travail. En effet, celle-ci souhaite que les parents puissent accéder à des modes de garde alternatifs. Quand ils subissent une soudaine fermeture d’école. Pour répondre à cette difficulté de garde des enfants, les adhérents de la FESP ont proposé une mesure nationale. Celle-ci pourrait offrir aux parents salariés une bonne solution de garde à domicile. Ce qui leur permettrait de continuer à travailler. Ce dispositif s’appliquerait aux enfants de 0 à 15 ans. Cela, grâce à un accès pour ces parents à des titres spéciaux de paiement de gardes, les CESU.

Plusieurs conséquences positives

Grâce à cette solution, au niveau national, les parents impactés par l’arrêt des cours de leurs enfants pourraient néanmoins poursuivre leur travail. Cela aurait une influence positive sur l’activité économique globale du pays. Donc, sur les finances de l’État. De plus, ce dispositif de garde des enfants s’engagerait à respecter toutes les mesures du protocole sanitaire voulues par le Gouvernement. Y compris avec les enfants en très bas âge. Ainsi, la Fédération du Service aux Particuliers a demandé à l’exécutif d’appliquer cette mesure d’aide financière dès que possible.