Les fraudes au coronavirus sur Internet profitent de la pandémie

Fraudes au coronavirus : une pandémie source d’opportunités

14681

Fraudes au coronavirus : une activité qui ne faiblit pas

Grâce à la pandémie, les fraudes au coronavirus continuent d’être très actives sur le Web. En se servant d’offres alléchantes sur des produits devenus essentiels – masques faciaux, gel désinfectant, voire respirateurs – les cybercriminels créent aujourd’hui de nombreux faux sites. Par exemple, des soi-disant magasins en ligne. Avec lesquels, en fait, ils obtiennent des numéros de cartes de crédit valides, pour ensuite les réutiliser à leur profit.

Des tentatives en hausse

Les fraudes au coronavirus se multiplient sur Internet, en profitant de la pandémie

Les fraudes au coronavirus se multiplient sur Internet, en profitant de la pandémie

Alors qu’actuellement la crise sanitaire pénalise durement de nombreux travailleurs, les hackers ne chôment pas. En effet, on voit en ce moment fleurir sur la Toile de multiples sites dangereux. En clair, leur unique but est d’effectuer des fraudes au coronavirus. Notamment, sous prétexte d’enquêtes sanitaires totalement factices. Dont l’objectif caché est de détourner les identifiants de connexion et les données privées d’internautes trop crédules. Donc, face à ces tentatives, mieux vaut être méfiant ! Autrement, une fois vos données volées, votre compte en banque pourrait se vider très rapidement ! Ou encore, sans précautions élémentaires, des logiciels malveillants pourraient, à votre insu, s’immiscer dans votre ordinateur.

L’OMS, un prétexte officiel courant

Etant donné l’importance des informations données régulièrement par l’Organisation Mondiale de la Santé, il était logique que cette institution serve d’alibi pour des fraudes au coronavirus. De fait, désormais, cela se produit tous les jours. Ainsi, l’OMS est maintenant l’un des prétextes les plus fréquents pour crédibiliser des e-mails potentiellement dangereux. Surtout s’ils vous incitent à ouvrir un document « officiel », ou à télécharger une pièce jointe ! Dans ce cas, il faut redoubler d’attention. En vérifiant d’abord leur source. En effet, en cette période troublée d’insécurité sanitaire, rien n’arrête les pirates. Ni leurs tentatives de détournements de données personnelles. Pour preuve, ces dernières semaines, d’après de nombreux experts en cybercriminalité, les tentatives de phishing ont littéralement explosé.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.