La fin des zones blanches va bientôt devenir une réalité en France

Fin des zones blanches : la 4G va finaliser son déploiement en France

15480

Fin des zones blanches : un objectif bientôt atteint

 

Aujourd’hui, le dernier bilan en France concernant la fin des zones blanches montre que celle-ci va bientôt devenir réalité. En effet, le déploiement mobile de la 4G est en passe de s’achever. De fait, le passage en 4G de l’essentiel du réseau existant sera effectif dès cette année. Avec seulement quelques poches retardataires, qui disparaîtront au plus tard fin 2022.

 

Vers la fin des zones blanches

La fin des zones blanches, grâce à une généralisation de la 4G sur le territoire, sera un objectif bientôt atteint.

La fin des zones blanches, grâce à une généralisation de la 4G sur le territoire, sera un objectif bientôt atteint.

Selon une récente étude de l’ARCEP, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques, 96 % du territoire sont aujourd’hui couverts par du Très Haut Débit mobile. Fourni par au moins un opérateur télécom. De plus, environ 75 % des zones couvertes bénéficient maintenant des services des quatre opérateurs. Qui leur donnent accès à la 4G. Ainsi, le pays pourra bientôt atteindre la fin des zones blanches. Toutefois, sur l’ensemble du territoire, cette disparition se fait encore attendre. Mais le raccordement global au réseau 4G ne devrait plus trop tarder. Cela, dans un délai maximal de deux ans.

Un objectif planifié

D’ici la fin de 2022, la fin des zones blanches en France pourrait donc se concrétiser. En tous cas, désormais, cet objectif semble atteignable. Sinon, Sébastien Soriano, Président de l’ARCEP, le Régulateur des télécoms, n’aurait pas déclaré récemment que « les zones blanches sans 4G sont en passe de disparaître. » Ainsi, cette affirmation fait écho à la remontée spectaculaire de la France dans le classement européen du déploiement de la 4G. En effet, après avoir occupé la peu glorieuse place de vingt-sixième sur vingt-huit, l’Hexagone se classe dorénavant dixième. Cela, après deux ans d’efforts constants. L’Etat ayant grandement favorisé ce bond en avant. Qui a permis aux quatre opérateurs de s’octroyer les fréquences 2G et 3G sans passer par un processus d’enchères.

Une fin de chantier attendue

Bientôt, on peut donc espérer que la fin des zones blanches devienne réalité. Conjointement avec le démarrage de la 5G. Par conséquent, de façon imminente. Cela, dès la deuxième quinzaine de ce mois. Mais cette fois, pour respecter les obligations dictées par l’ARCEP, les territoires ruraux devraient aussi bénéficier de cette avancée technologique. Grâce à un déploiement de la 5G qui ne privilégiera plus seulement les zones denses.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.