Un espoir de réouverture, notamment des marchands de jouets, se fait attendre pour Noël

Espoir de réouverture : certains commerces pourraient respirer pour Noël

16432

Espoir de réouverture : quelques activités à nouveau essentielles ?

 

Lors de son allocution télévisée d’hier, très attendue, Jean Castex a laissé entrevoir un espoir de réouverture de certains commerces. Eventuellement, à partir du 1er décembre. Hormis cette possibilité, il a annoncé le maintien de la majorité des mesures sanitaires actuelles. Cela, pendant au moins deux semaines.

 

Un allègement possible mais restreint

Un espoir de réouverture, pour les marchands de jouets et les libraires, est attendu pour Noël.

Un espoir de réouverture, pour les marchands de jouets et les libraires, est attendu pour Noël.

Avec précaution, Jean Castex a fait miroiter un espoir de réouverture prochaine pour certains commerces. Jusqu’à présent bloqués dans leur activité. Ainsi, les marchands de jouets et les libraires pourraient, entre autres, bénéficier de « mesures d’allègement ». Cela, à partir du 1er décembre. Afin qu’ils puissent retravailler pendant la période des fêtes. Essentielle pour eux. Sous réserve que la situation sanitaire continue de s’améliorer. Cependant, si cet assouplissement du confinement s’appliquait, il s’accompagnerait obligatoirement d’un « protocole renforcé ». De plus, aucun aménagement n’aura lieu pour les bars, les restaurants et les salles de sport. Car les risques de contamination y sont « […] par nature plus élevés. »

Une prudence latente

Au cours de sa conférence de presse, en dehors d’un espoir de réouverture, le Premier ministre a aussi abordé la question des trajets dans le pays. A l’approche de Noël. En effet, les limites en vigueur aujourd’hui constituent un frein important pour le rapprochement des familles. Conscient de ce problème, Jean Castex est resté mesuré. En déclarant que le Gouvernement avait pour but de « […] permettre un nouvel allègement au moment des vacances de Noël […] ». Cela, « […] afin que les Français puissent passer des fêtes de fin d’année en famille. » Néanmoins, Jean Castex a insisté sur le fait que ces fêtes « […] ne pourront pas se tenir de la même manière que d’habitude. »

L’attente d’une consolidation

Actuellement, les indicateurs nationaux commencent à montrer une légère amélioration. Notamment, en matière de tests. De fait, dans le pays, le taux de cas positifs est à nouveau inférieur à 20 %. Cependant, pour le moment, l’exécutif attend toujours une consolidation de cette tendance. Avant d’envisager un réel assouplissement des restrictions en cours.