Un refus du vaccin contre la Covid se manifeste aujourd'hui en France

Refus du vaccin : contre la Covid, les Français se méfient du traitement

16424

Refus du vaccin : une défiance marquée dans l’Hexagone

 

Alors que l’annonce des laboratoires Pfizer d’un traitement efficace contre la Covid-19 a immédiatement secoué la Bourse, un refus du vaccin s’est manifesté en France. En effet, d’après un récent sondage Ipsos, ce traitement préventif pourrait être momentanément rejeté par presque la moitié des Français.

 

Une réaction de crainte

Le refus du vaccin anti-Covid démontre une défiance marquée en France

Le refus du vaccin anti-Covid démontre une défiance marquée en France

Dernièrement, malgré l’espoir suscité par la découverte d’un traitement par les laboratoires Pfizer et BioNTech, près de 46 % des Français ont affirmé leur refus du vaccin anti-Covid. En tous cas, pour l’instant. Selon une enquête d’opinion rapidement effectuée par l’Institut de sondages Ipsos. Auprès de personnes âgées entre 16 et 74 ans. De fait, cette réticence encore marquée contre un futur vaccin s’explique surtout par une forte méfiance. Bien que le laboratoire pharmaceutique annonce une efficacité de 90 %, concernant son sérum. Actuellement, avant de pouvoir bénéficier d’une mise sur le marché, ce traitement est en phase de test 3.

Une attente prudente

En attendant, à travers les sondages mondiaux d’Ipsos, on observe une légère décroissance de la crainte. Cela, parmi les diverses populations interrogées. Par la suite, la peur de se faire vacciner contre la Covid pourra sans doute baisser. Mais aujourd’hui, dans le monde, Ipsos évalue ce rejet à 73 %.

Encore de fortes craintes

A ce jour, la France est le pays où l’on observe les plus grandes craintes. Principalement motivées par la prudence. Cela, en attendant une confirmation officielle et massive de l’efficacité de ce nouveau sérum. Donc, de son absence de risques. Concernant d’éventuels effets secondaires. De fait, d’après l’enquête d’Ipsos, seulement 12 % des Français seraient prêts à se faire vacciner dès maintenant. A l’inverse, Yannick Jadot, député écologiste, a déclaré ce mardi sur France Info qu’il était favorable à un vaccin obligatoire. Dès l’instant où il sera disponible. Evidemment, dans la population française, cette déclaration a choqué les opposants qui rejettent tout vaccin. Cela étant, les futures informations que les médias diffuseront sur ce sérum anti-Covid changeront forcément le pourcentage actuel de refus du vaccin.