Les départs en vacances de la Toussaint subissent aujourd'hui une baisse majeure

Départs en vacances : des perspectives très moroses pour la Toussaint

15644

Départs en vacances : un manque de réservations inquiétant

 

A l’approche des départs en vacances de la Toussaint, les professionnels du tourisme constatent en France une baisse alarmante des réservations. A l’évidence, ce manque de motivation s’explique d’abord par les trop nombreuses complications engendrées par la reprise de l’épidémie de Covid.

 

Une chute dramatique des demandes

Actuellement, les départs en vacances, en très nette baisse, inquiètent beaucoup le secteur touristique

Actuellement, les départs en vacances, en très nette baisse, inquiètent beaucoup le secteur touristique

Selon de récentes études, les réservations de départs en vacances, enregistrées pour les vacances de la Toussaint passées en France, auraient chuté de près de la moitié. Pire, pour les séjours prévus à l’étranger, cette désertion de la clientèle pourrait atteindre les 80 % ! Un constat pour le moins préoccupant pour le tourisme. De fait, cette filière, déjà très durement éprouvée par la crise sanitaire depuis mars dernier, n’avait pas besoin de ça. De plus, l’économie du secteur pourrait encore souffrir davantage. Car actuellement, les mesures sanitaires en vigueur, de plus en plus strictes, accentuent encore un phénomène amorcé depuis plusieurs années. Celui d’une raréfaction des déplacements dans l’Hexagone pour raisons familiales. En effet, cette coutume avait déjà tendance à s’émousser. Or, la pandémie n’a fait que l’amplifier.

Moins de départs en vacances à l’étranger

De même, la vague de départs à l’étranger, auparavant favorisée par des vacances scolaires de deux semaines, s’est aussi affaiblie. Ainsi, cette absence de dynamique, également imputable à la pandémie, pénalise énormément la filière touristique. Au final, ce cumul de facteurs négatifs pousse de très nombreux vacanciers à ne plus voyager. Ce qui pourrait entraîner un réel drame économique.

L’espoir de la dernière chance ?

Pour se rassurer, le secteur du tourisme n’a plus qu’à miser sur d’hypothétiques départs en vacances qui se décideront à la dernière minute. De ce fait, un sauvetage de la Toussaint pourrait encore avoir lieu. Mais il dépendra beaucoup des prochaines annonces du Gouvernement. Dictées par les avis des différents experts de Santé. En attendant, le secteur des voyages d’affaires souffre aussi énormément. De fait, cette clientèle spécifique est elle aussi freinée par les nombreuses annulations actuelles des grands Salons et des congrès. Par conséquent, un tableau très sombre se profile pour le tourisme. Ainsi, ce secteur pourrait n’avoir comme ultime ressource que de proposer, dans les prochains jours, des promotions particulièrement attirantes.