Les dépenses de loisirs des Français vont sans doute se réduire

Dépenses de loisirs : les Français vont encore rester économes

15471

Dépenses de loisirs : les frais de la rentrée vont limiter les sorties

 

Récemment, divers sondages économiques ont montré que la hausse des frais de rentrée des Français allait sans doute impacter leurs dépenses de loisirs. Donc, ce changement de comportement aura des conséquences négatives pour certains secteurs professionnels (parcs d’attractions, cinémas, spectacles, etc.). Or, certains sont déjà en grande difficulté.

 

Une rentrée jugée trop chère

Les dépenses de loisirs, impactées par les frais de la rentrée, vont sans doute se réduire.

Les dépenses de loisirs, impactées par les frais de la rentrée, vont sans doute se réduire.

Plusieurs études récentes ont révélé que près de 70 % des Français considèrent que leurs frais de rentrée sont perçus comme trop élevés. Par conséquent, ce ressenti va sans doute entraîner certaines restrictions volontaires de budget. Principalement, au niveau des dépenses de loisirs et de divertissement. Par ailleurs, près de 50 % des personnes interrogées redoutent que leurs futures charges ménagères n’augmentent. Cela, avant la fin de l’année. Enfin, les craintes liées à un prochain reconfinement, toujours redouté, ont provoqué chez près de 60 % des Français une réorganisation de leurs priorités. En effet, les personnes sondées ont souvent déclaré qu’elles préféraient consacrer leurs économies à l’amélioration de leur foyer, plutôt qu’à se divertir.

Une reprise économique molle

Suite à ces sondages, les secteurs qui vivent des loisirs doivent s’attendre à une baisse de leur clientèle. En tous cas, avant les fêtes. Ce qui va à l’encontre des encouragements du Gouvernement, qui attend une reprise plus forte de la consommation. En revanche, au cours des prochaines semaines, les boutiques de bricolage et d’ameublement devraient connaître une période d’activité renforcée.