Demandes de vaccinations : la plateforme Doctolib prise d’assaut

Demandes de vaccinations : la plateforme Doctolib prise d’assaut

25163

Après le discours télévisé très ferme d’Emmanuel Macron, depuis l’Elysée, incitant à se faire vacciner au plus vite, les demandes de vaccinations ont bondi. Entre autres, sur la plateforme dédiée Doctolib qui a littéralement été prise d’assaut.

Une flambée d’appels

Les demandes de vaccinations sur la plateforme Doctolib ont explosé, après l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron.

Les demandes de vaccinations sur la plateforme Doctolib ont explosé, après l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron.

Rapidement, l’affluence soudaine sur Doctolib, suite aux annonces du président de la République, à 20 heures, a créé un engorgement. Ainsi, certains internautes ont eu la désagréable expérience d’attendre un quart d’heure sur ce site. Sans forcément voir leur attente récompensée par un rendez-vous. D’ailleurs, dès 20h30, comme pour s’excuser, la plateforme a tweeté qu’elle ne parvenait à enregistrer qu’un maximum de 20.000 rendez-vous par minute. En fait, par la suite, cette vague d’appels s’est stabilisée, avec près de 5.000 demandes par minute. Selon une déclaration de Stanislas Niox-Chateau, Directeur général de Doctolib, lors d’une conférence de presse. De plus, au même moment, le site Vite Ma Dose a constaté la même flambée. Responsable d’environ 13.000 appels par minute. Finalement, après l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron, en moins d’une journée, environ 1,3 million de personnes a pris rendez-vous pour se faire vacciner.

Vers un fracture vaccinale ?

Aujourd’hui, sauf pour les soignants, la vaccination contre la Covid n’est toujours pas obligatoire. En tous cas, officiellement. Néanmoins, avec les nouvelles contraintes gouvernementales à venir, le quotidien des Français vaccinés et ceux qui ne le seront pas risque d’être très différent. Ainsi, des limitations pratiques devraient bientôt peser sur les personnes encore rétives au vaccin. Notamment, du fait qu’à partir du 21 juillet et en août, la présentation d’un pass sanitaire dans des lieux comme les restaurants ou les espaces culturels (cinémas, théâtres, concerts) devrait se généraliser. Par ailleurs, l’autre changement déterminant décidé par l’exécutif sera de rendre les tests PCR payants. Cela, à partir de cet automne, alors que le vaccin reste gratuit.

Une incitation très directive

En clair, l’incitation à se faire vacciner devrait se faire sentir beaucoup plus fortement dans les prochains jours. De plus, un renforcement des contrôles aux frontières s’appliquera, assorti d’une obligation d’isolement pour les voyageurs non-vaccinés. Par conséquent, l’ensemble de ces nouvelles mesures explique la récente flambée des demandes de vaccinations. Y compris chez des citoyens qui ne sont pas encore convaincus, mais qui veulent juste pouvoir passer des vacances tranquilles. Actuellement, pour obtenir un rendez-vous en ligne, d’autres solutions que Doctolib existent. Par exemple, les sites des mairies.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.