Covoiturage : des mesures pour développer un trafic alternatif

610

Afin de réduire la saturation du trafic routier, les autorités réfléchissent à la mise en place de mesures destinées à le fluidifier.

Elles sont nombreuses : parmi elles, le développement du covoiturage. Ainsi, le gouvernement vient d’avaliser le projet de l’A31bis qui passera à 3 voies entre Thionville et Luxembourg et qui s’accompagnera d’aménagements en complémentarité avec le développement des autres modes de transport. Aux heures de pointe, une voie sera réservée au covoiturage et des points de liaison seront réalisés dans un concept multimodal, que ce soit le train, le tram ou la voiture. Concrètement, durant ces périodes, une voie sera dédiée aux véhicules comportant au moins deux personnes à son bord, ce qui permettra de désengorger les villes et réduire le trafic routier. De même, les autobus pourraient être autorisés sur la voie d’arrêt d’urgence.



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.