Selon le MEDEF, les conséquences d’un reconfinement général seraient un écroulement économique

Conséquences d’un reconfinement : un risque d’écroulement économique

16055

Conséquences d’un reconfinement : un avertissement clair du MEDEF

 

Actuellement, la transmission de la Covid-19 s’accélère. Ce qui pousse à envisager les conséquences d’un reconfinement général. Face à cette hypothèse que de nombreux spécialistes de Santé préconisent, le patronat avertit l’exécutif. Il prédit que cette décision entraînerait un « écroulement de l’économie ».

 

Un scénario trop radical ?

Les conséquences d’un reconfinement global sont trop risquées pour le MEDEF

Les conséquences d’un reconfinement global sont trop risquées pour le MEDEF

Pour Geoffroy Roux de Bézieux, Président du MEDEF, le scénario d’un second confinement général est à rejeter. Car s’il s’appliquait, il provoquerait « un écroulement de l’économie française ». Pourtant, à cause de la transmission accélérée du virus sur notre territoire, cette éventualité reste possible. Pour l’éviter, le Président des patrons a expliqué l’enjeu d’un reconfinement radical. De fait, celui-ci dépasserait largement celui d’une récession. En effet, lors d’une interview sur la radio RMC, Geoffroy Roux de Bézieux a expliqué ses conséquences directes. Selon lui, elles seraient fatales. Car aujourd’hui, les entreprises qui ont déjà vécu cet arrêt brutal en mars sont trop fragiles. Par conséquent, elles ne résisteraient pas à une seconde épreuve.

Deux logiques opposées

Pour faire comprendre les conséquences d’un reconfinement général, le Président du MEDEF a ajouté « On risque de ne pas s’en remettre ». Même si les marchés ont réussi jusqu’à présent à s’adapter à la crise. Ainsi, cet avertissement direct vise à contrebalancer l’attente actuelle de nombreux médecins. Soutenus également par des élus. En effet, beaucoup redoutent que nos effectifs hospitaliers soient bientôt submergés par les malades Covid. Par conséquent, une partie d’entre eux juge la mesure d’un couvre-feu partiel insuffisante. Car elle ne touche que deux tiers des Français. De plus, pendant une durée qu’ils estiment trop courte.

Une baisse sensible de la consommation

Dans sa déclaration, Geoffroy Roux de Bézieux a aussi expliqué d’autres conséquences d’un reconfinement général. Celles qui pourraient modifier les choix des entreprises déjà endettées. De fait, les TPE et PME les plus fragiles pourraient alors abandonner les prêts garantis par l’Etat. En renonçant à sauver leur trésorerie. Cela, à cause de perspectives trop catastrophiques. Par ailleurs, la rumeur actuelle qui circule sur l’arrivée prochaine d’un reconfinement dur a déjà réduit la consommation des ménages. Car aujourd’hui, ils sont trop inquiets pour dépenser. En conclusion, le Président du MEDEF admet qu’on doit s’attendre à “[…] plusieurs mois très difficiles à passer […].” Néanmoins, il maintient qu’il faut réussir à trouver “un équilibre entre économie et santé“. Seule solution pour permettre au pays de continuer à travailler.